Contrôle inhibiteur des mouvements oculaires de saccade et de vergence chez l'homme

par Olivier Coubard

Thèse de doctorat en Psychologie cognitive

Sous la direction de Zoï Kapoula.

Soutenue en 2005

à Paris 5 .


  • Résumé

    Chez l'homme pourvu d'yeux dans le plan frontal recquérant une coordination binoculaire, tout déplacement du regard dans l'espace tridimensionnel peut être décomposé mathématiquement en deux composantes : l'une conjuguée, égale en amplitude et en direction pour les deux yeux ; l'autre disconjuguée, égale en amplitude, mais opposée en direction. Cette abstraction mathématique a t-elle une réalité au niveau des opérations mentales? La question de la modularité est ici posée en étudiant le déclenchement automatique des saccades (mouvement conjuguée) et de la vergence (mouvement disconjugué). Dans un paradigme discontinu gap destiné à promouvoir les mouvements automatiques, deux diodes s'allument successivement en direction (provoquant des saccades pures), en distance le long du plan médian (vergences pures) ou en direction et en distance (saccades-vergneces combinées). La consigne peut appeler au mouvement ou à l'inhibition du mouvement. La levée du contrôle inhibiteur est favorisée par l'application d'une stimulation magnétique trancrânienne (TMS) sur le cortex préfrontal dorsolatéral. Les résultats montrent que les propriétés de déclenchement automatique caractéristiques de la saccade peuvent être observées pour la vergence dans le mouvement combiné saccade-vergence, mais aussi dans le mouvement de vergence pure le long du plan médian, particulièrement lors de la disinhibition préfrontale. La divergence se distingue des saccades et de la convergence par son mode de déclenchement anticipé. La tâche d'inhibition met en évidence des comportements oculomoteurs différents selon les plans de l'espace, offrant une mesure directe des préférences visuo-attentionnelles. L'ensemble des résulats suggère un fonctionnement global et une faible modularité des mécanismes cognitifs activateurs et inhibiteurs sous-tendant la préparation des mouvements de saccade et de vergence.


  • Résumé

    Frontally placed eyes in humans require to precisely coordinate binocular eye movements for single vision. Any eye movement in 3 D space can be split in two components : one conjugate, in the same direction and of equal amplitude but opposite in direction and of equal amplitude in both eyes ; the other disconjugate, equal in amplitude but opposite in direction. Is this modularity a mathematical abstraction or a cognitive reality? We investigated the question of modularity by examining the automatic triggering of saccades (conjugate movement) and vergence (disconjugate movement). In a gap paradigm aiming to promote fast initiation movements, stimuli called for a gaze shift in direction only (pure saccades), in distance only (pure vergence) or in both direction and distance (combined saccades-vergence). In five experiments, instruction called for a movement or the inhibition of movement, and the release of inhibitory control could be facilitated by delivering transcranial magnetic stimulation over the dorsolateral prefrontal cortex. Results showed that short-latency triggering known for saccades only can also be observed for vergence, isolated or combined, particularly under prefrontal disinhibition. The inhibition task revealed specific oculomotor behaviours in the different plans of space, allowing to directly measure visuo-attentional preferences. Overall, the results suggest a global functioning and a low modularity of both excitatory and inhibitory mechanisms underlying the intitiation of saccade and vergence.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Editions universitaires européennes à Sarrebruck (Allemagne)

Les neurones des mouvements des yeux : contrôle inhibiteur des mouvements oculaires de saccade et de vergence chez l'homme


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (303 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 183-207

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8937
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Editions universitaires européennes à Sarrebruck (Allemagne)

Informations

  • Sous le titre : Les neurones des mouvements des yeux : contrôle inhibiteur des mouvements oculaires de saccade et de vergence chez l'homme
  • Détails : 1 vol. (280 p.)
  • ISBN : 978-613-1-57722-2
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-277
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?