Amours sous silence : la socialisation amoureuse des jeunes de milieux populaires

par Isabelle Clair

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François de Singly.

Soutenue en 2005

à Paris 5 , en partenariat avec Centre de recherches sur les liens sociaux (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Stéphane Beaud.

Le jury était composé de François de Singly, Stéphane Beaud, Anne Muxel, Jacqueline Heinen, Nacira Guenif Souilamas.

Les rapporteurs étaient Stéphane Beaud, Anne Muxel.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'étudier la socialisation amoureuse (hétérosexuée) de jeunes vivant dans des quartiers populaires. Elle est fondée sur une enquête réalisée dans quatre cités HLM de la banlieue parisienne, qui comprend une soixantaine d'entretiens compréhensifs avec des garçons et des filles de toutes origines, ayant entre 14 et vingt ans, et des observations ethnographiques réparties sur deux années. Elle a pour objectif de mettre à jour leurs représentations des sexes, de la sexualité et plus largement, du couple. Ces relations amoureuses sont étudiées dans deux directions complé"mentaires : au travers des injonctions pesant sur filles et garçons dans leurs rapports sociaux (regroupées sous l'expression "ordre du genre") et au travers d'une forme de conjugalité non cohabitante et dépendante du monde des adultes mais néanmoins réelle, faite de face-à-face réguliers, de prise de pouvoir individuelles et d'échanges physiques, sentimentaux et intellectuels.

  • Titre traduit

    Dating in the shadows : a study of socialization of adolescent dating in working class neighborhoods


  • Résumé

    This dissertation deals with dating relationships among adolescents living in French working class neighborhoods. Interviews were carried out with teenagers (aged 14 to 20) residents in four housing projects located in the suburbs of Paris. These relationships are studied in two main perspectives. The first covers the injunctions which rule the social relations between male and female adolescent (reffered to as "gender oder"). The second presents a form of non cohabitational and non autonomous "conjugality" based on regular interactions as well as physical, sentimental and intellectual exchanges.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (455 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [441]-452

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Sciences et Technologies de Lille. Faculté des sciences économiques et sociales. Centre de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8935
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.