Sociologie de la folie : effervescence religieuse et société moderne de Taiwan

par Wai-Ting Lee

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Maffesoli.

Soutenue en 2005

à Paris 5 .

Le président du jury était Jean Baechler.

Le jury était composé de Michel Maffesoli, Jean Baechler, Michel Cartier.


  • Résumé

    Une recherche sociologique sur les liens entre l'effervescence religieuse et les fondements sociaux dans la contemporanéité du monde oriental. A travers des analyses sur les croyances et les pratiques dans la vie religieuse, cette étude tente de reconstruire une image religieuse du monde sinophone dans lequel prennent forme les rituels et la mentalité collective chinoise. Elle abordera la question du rôle de l'interaction entre le système de la religion et d'autres facteurs structurels (historiques, éthiques, politiques, économiques, sociaux, juridiques, fiscaux etc. . . )dans la formation des normes de l'anormalité dans une société moderne. Sur une base socio-dynamique, cette étude se consacre à distinguer, dans le processus de modernisation rapide que connaît la société taiwanaise, entre forces systémiques et forces "centrifuges" cherchant précisément à échapper à ce premier type de facteurs structurels. Elle consacre par là-même à une analyse de certains cas de "folie religieuse" et aux débats que cette notion suscite dans la société taiwanaise. L'important est d'affiner l'analyse de la logique de prolifération de normes non scientifiques par lesquelles sont appréhendés les comportements normaux ou anormaux dans un référentiel socio-étiologique. En conclusion, elle essaiera de schématiser un modèle de reflexion sur les phénomènes sociaux dans un sens plus général, pour finalement se tourner vers une approche paradigmatique, mettant en valeur certaines caractéristiques de l'utilisation non-linéaire et topologique de notre contemporanéité. Cette reflexion se propose par analogie de construire un nouveau point de vue de la sociologie de la folie religieuse. Selon lequel, la folie peut être considérée comme un complémentaire plutôt qu'une opposition de la normalité.

  • Titre traduit

    Sociology of the madness : religious effervescence and modern society of Taiwan


  • Résumé

    A sociological research on the relations between religious effervescence and the social bases in the contemporaneity of the eastern world. Through the analyses on the beliefs and the practices in the religious life, this study tries to reconstruct a religious image of the sinophone world in which the chinese ritual and collective mentality take form. It will tackle the question of the role of the interaction between the system of the religion and other structural factors (historical, ethical, political, economic, social, legal, tax etc. . . ) in the formation of the criteria of the anormality in a modern society. On a socio-dynamics basis this sutudy is devoted to distinguish, in the process of fast modernization such as what happened in the Taiwanese society, between systemic forces and "centrifugal" forces precisely seeking to escape from the first type of structural factors. It devotes as well as to an analysis of certain "religious madness" cases and to the debates concerning this concept in Taiwan. The important is to refine the analysis of the logical proliferation of non-scientific standards by which the normal and abnormal behaviours can be apprehended in a socio-etiologic reference. In conclusion, it tries to schematise a reflection model about the social phenomena in a more general direction, for finally turning to a paradigmatic approach, emphasizing certain characteristics of the non-linear and topological application of our contemporaneity. By analogy, this reflection proposes to build a new point of view of the sociology ogf the religiouss madness. According to which, the madness can be taken to consideration as a complementary rather than an opposition of the normality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (639 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 601-632

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8964
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.