La latence comme processus : essai de compréhension métapsychologique sur la période dite de latence

par Claire Maurice

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Marty.

Soutenue en 2005

à Paris 5 .


  • Résumé

    De nombreux enfants venant consulter dans des centres de pédo-psychiatrie pour des troubles d'ordre scolaire, relationnel et/ou psychologique ont entre 6 et 11 ans, soit la tranche d'age dite de la période de latence. Définie par Freud, dès 1905, comme une période de développement entre le premier temps de la sexualité infantile et le deuxième temps de la sexualité pubertaire, la période de latence correspond aux réaménagements narcissiques et objectaux engagés par la problématique de la disparition du complexe d'Oedipe en amont de l'adolescence. Les transformations attendues à cet age sont ainsi nombreuses, elles reflétent l'intense travail psychique sur lequel repose "l'écart" entre les deux temps, entre l'avant et l'après, mais aussi, comme nous en faisons l'hypothèse, entre ce qui se répète et ce qui est différent, au niveau même du fonctionnement psychique de l'enfant. L'accession à cette nouvelle organisation psychique, intermédiaire, peut ainsi s'avérer problématique, comme nous l'exposerons au travers les situations cliniques proposées dans ce travail de recherche, à partir de notre pratique thérapeutique avec l'enfant, entre "excès" ou "défaut" de latence. Prévoir l'adolescence avant qu'elle ne se produise doit pourtant rester l'horizon élaboratif de la rencontre analytique avec l'enfant et conduit à réevaluer la notion de latence, au-delà de la seule "période de développement", comme un processus d'élaboration de la violence pulsionnelle entre l'oedipe et la puberté, favorisant des "processus de subjectivation", en attente, dans les sillages du "travail du négatif".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 321-335

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8774
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.