L'absentéisme scolaire : une étude sociologique

par Étienne Douat

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François de Singly.

Soutenue en 2005

à Paris 5 , en partenariat avec Centre de recherches sur les liens sociaux (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Bernard Lahire.

Le jury était composé de François de Singly, Bernard Lahire, Alain Léger, Laurent Mucchielli.


  • Résumé

    Construit comme un nouveau problème social des dix dernières années, principalement à l'ombre de celui de la délinquance des mineurs, l'absentéisme scolaire est couramment interprété comme le produit d'un d"ficit de socialisation au niveau familial. En s"éloignant de cette approche, la construction sociologique proposée ici, s'est efforcée de prendre en compte l'hétérogénéité et les contradictions des modes de socialisation auxquels sont soumis les élèves absentéistes. Comme tous les êtres sociaux, ces derniers ne peuvent être nullement considérés comme désocialisés, vides de repères ou de valeurs. Leur comportement absentéiste n'est pas lié à un déficit mais peut être interprété comme une resistance liée à la consistance des socialisations multiples et contradictoires auxquelles ils ont été soumis, dans leurs familles, dans le quartier, mais aussi dans l'espace scolaire lui-même. Ces socialisations hétérogènes expliquent l'oscillation des pratiques, entre présence et absence : les élèves rencontrés ne sont pas en rupture scolaire. A travers une enquête qualitative par entretien menée auprès d'une trentaine de collegiens absentéistes, nous avons tenté de mettre en évidence la pluralité de leurs dispositions incorporées, plus ou moins cohérentes avec un accrochage scolaire et une soumission à l'assiduité, tout en étudiant les conditions d'utilisation d'actualisation / redéfinition ou d'inhibition de ces dispositions.

  • Titre traduit

    Truancy : a sociological research


  • Résumé

    In the past ten years , truancy has been constructed as a new social issue, especially in the scope of juvenile delinquency. It has n been mostly viewed in terms of lack of socialization on a familiy level. The sociological construction undertaken here has endeavoured tottake into account the heterogeneity and contradctory socilaization modes that those pupils have to deal with. As social beings, they cannot be considered as "desocilaized", lacking references or values. Their truancy is not due to a lack, but could be interpreted as aresistance linked to the consistency of multiple and contradictory socializations. Be it in their families, neighbourhood or in the school itself. These hetereogeneous socializations account for for the swinging in their practices. In between presence and truancy, I have attempted to bring to the fore the pluarality of their incorporated dispositions. These are more or less consistent with an attitude of sticking, hanging on to school and of submitting to to requirement of a regular attendance. Meanwhile I also studied the conditions of actualization / inhibition or redifinition of these dispositions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (421 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 359-381

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8512
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2278
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.