La mise en livre des narrations de la Renaissance : écriture éditoriale et herméneutique de l'imprimé

par Anne Réach-Ngô

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Mireille Huchon.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Que viennent apporter à la lecture d'un récit le format du volume, sa mise en page, son illustration, le type ou la force de ses caractères ? Ne constituent-ils qu'une enveloppe contingente, chargée de transmettre un texte achevé et invariant, ou ne viennent-ils pas manifester, au-delà de ce que le verbe exprime, une intention éditoriale porteuse d'une signification ? Dans les narrations en prose vernaculaire publiées à la Renaissance, la forme fait sens : les choix éditoriaux établissent des parentés entre les textes, le paragraphe narratif tient lieu d'unité linguistique, tandis que la disposition en chapitres conditionne les pratiques de lecture. La définition des productions, politiques et déclarations d'intention des imprimeurs et libraires du Palais dessine le contexte de production des narrations sentimentales. L'analyse de leur mise en page, envisagée d'un point de vue sémiotique, met ainsi en évidence combien la matérialité de l'objet-livre infléchit l'identité générique des récits. Loin de proposer une simple interprétation des textes, l'intervention éditoriale constitue alors parfois un acte de création à part entière : aussi l'étude des Angoysses douloureuses qui procèdent d'amours met-elle en lumière comment une supercherie éditoriale, née d'un montage de citations, peut donner naissance à un best-seller qui deviendra, selon Gustave Reynier, le " premier roman sentimental français ".

  • Titre traduit

    Making books of Renaissance narrations : editorial writing and hermeneutics of print


  • Résumé

    What do the format of a volume, its layout, its illustration, the style or weight of its characters contribute to the way a story is read ? Do they constitute a contingent envelope, whose role is to transmit a finished invariable text, or do they indicate an editorial intention that bears meaning beyond what the words themselves express ? In vernacular prose narrations published during the Renaissance, form bears meaning. Editorial choices establish relationships between texts, the narrative paragraph acts as a linguistic unit, while the ordering into chapters conditions reading practices. The types of production, politics, and declared intentions of Parisian “Palais” printers and booksellers reveal the context in which sentimental narratives were produced. From a semiotic point of view, analysis of their layout reveals to what extent the materiality of the book as object influences the genre of stories. Far from proposing a simple interpretation of texts, editorial intervention can constitute an independent act of creation. Study of Angoysses douloureuses qui procèdent d'amours illuminates how an editorial fabrication, developed from a montage of quotes, could give rise to a best seller which became, according to Gustave Reynier, “the first French sentimental novel. ”

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (655 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 1467 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6307/1-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8975
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.