Le lyrisme dans la poésie d'Antonio Colinas

par Francisco Aroca Iniesta

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Marie-Claire Zimmermann.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Antonio Colinas (1946, La Bañeza, León) publie ses premiers recueils à la fin des années 60. De prime abord, le poète ne semble pas " rupturiste " au regard de l'époque, marquée par les mouvements d'avant-garde. Ses textes, pourtant, tout en mêlant tradition et modernité manifestent un renouveau dans la poésie espagnole. En dépit de sa simplicité, la langue poétique est extrêmement travaillée et surprend le lecteur par son intensité lyrique. Fidèle à son temps, Antonio Colinas évoque toute une époque, celle des années 70. L'Espagne septentrionale ou méridionale, l'Italie, l'Europe du Nord seront les espaces privilégiés du personnage poétique toujours en quête de son identité individuelle et par-delà d'une identité collective. Dans le lyrisme colinien, art, culture et vie ne sont au service que d'une seule et même exploration destinée à insuffler de nouvelles réalités dans l'espace poématique. La voix colinienne a également recours au rêve et au souvenir, individuel ou collectif, afin de récréer toutes les facettes de la réalité.

  • Titre traduit

    Lyricism in the poetry of Antonio Colinas


  • Résumé

    Antonio Colinas (1946, La Bañeza, León) published his first poetry books at the end of the sixties. At first sight, his work does not seem to break with the prevalent avant-garde styles of the period. However, mixing tradition and modernity, his writing was a renewal of Spanish poetry. For all its apparent simplicity, the poetic language is very elaborate, and the reader is surprised by its lyrical intensity. A writer of his time, Antonio Colinas evokes a whole period, that of the seventies. Northern or Southern Spain, Italy and Northern Europe were the preferred regions of a poetic character always seeking both an individual identity and a parallel collective identity. In Colinien lyricism, art, culture and life are at the service of a unique exploration, the purpose of which is to allow new realities to infiltrate the poetic space. The Colinien voice resorts equally to both dreams and memories, individual and collective, in order to recreate all the facets of reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (441 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 247 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?