La notion de joie chez Spinoza et Nietzsche

par Emmanuel Ioannidis

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de François Moreau.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    En dépit de divergences profondes l'étude de la notion de joie chez Spinoza et Nietzsche, révèle une série d'affinités remarquables entre les deux penseurs. Tous les deux posent ainsi la joie au fondement de l'éthique, dont elle constitue la visée première, à la fois initiale et concluante. Attachée au principe de la puissance en tant que son pôle d'augmentation, orientée exclusivement vers l'affirmation et la vie, redéfinissant les vertus, la joie se donne uniquement sur le plan de l'immanence. Suscitant la redécouverte du corps et résultant d'une série de désillusions concernant le libre arbitre, le finalisme, ou le bien et le mal, la réflexion sur la joie contient une vive critique des sources de la tristesse et exige une transformation de l'être entier. Ce faisant, elle fait naître la confiance à la possibilité du salut individuel.

  • Titre traduit

    ˜The œconcept of joy in Spinoza and Nietzsche


  • Résumé

    Wide divergencies notwhishstanding, the study of the concept of joy in Spinoza and Nietzsche reveals a number of strinking similarities between the two thinkers. Both place joy at the core of their ethics; for both joy constituts the fundamental end, both initial and final. Closely linked to the principle of power as its pole of growth, exclusively oriented towards affirmation and life, redifining virtue, joy is situated uniquely in the plain of immanence. Giving rise to a rediscovery of the body, following from a series of disilusionments concerning free will, finalism, or good and evil, the reflection of joy entails an veciforous critique of the sources of sadness and requires a complete transformation of the self. In so doing, joy creates confidence in the potential for individual salvation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (503 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 400 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : SPI T 2005 IOA
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6280

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8753
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.