La poétique du trickster dans le théâtre de Derek Walcott : la référence en jeu

par Kerry-Jane Wallart

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Élisabeth Angel-Perez.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Héritiers de l'esclave contraint à parler par sous-entendus afin de déjouer son maître, les personnages déploient, dans le théâtre de Derek Walcott, une rhétorique qui n'est claire que lorsqu'on devine leur système d'encodage. Tous les niveaux sémantiques de la pratique théâtrale sont touchés par une volte-face du sens. Une même référence désigne deux référents, une même mimesis renvoie à deux objets dans cette dramaturgie diabolique. Elle est orchestrée par la figure immuable mais métamorphique du trickster, clochard céleste et habile qui plonge ses racines à la fois dans les contes africains, dans le carnaval européen, dans la mythologie américaine de l'escroc vagabond et dans la tradition noire américaine du " singe signifiant ". Le spectateur doit sans relâche se demander de quoi on l'entretient. Dans la bouche inspirée du trickster, qui fait souvent figure d'auteur, ajoutant par là l'autoréférence à toutes les références, cette rhétorique complexe devient une véritable poétique.

  • Titre traduit

    Poetics of the trickster in Derek Walcott's poetics : playing with reference


  • Résumé

    The characters in Derek Walcott's plays prove to be heirs to the slave who had to resort to double entendre so as to trick his master ; their rhetoric can only be understood if one already knows how to decipher it. Meaning is turned upside down at all semiotical levels, the encoding remaining largely concealed. One signifier will designate two signifieds, one representation will refer to two objects. The encoding is endemic. Such a diabolical dramaturgy is orchestrated by the immutable figure of the trickster, a celestial fool ; he is as shape-shifting as his roots are varied, from African tales to European Carnival, from the American hobo and hustler to the Black American tradition of the signifying monkey. The spectators find themselves questioning what exactly the topic is, what every reference stands for, and what the frame of reference could be. The trickster also often appears as the author, thus adding self-reference to proliferate references ; with him, complex rhetorics turn to poetry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (666 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6200

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8710
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.