Métalangage et représentation graphique comme manifestations de la représentation mentale de la musique

par Maria Guadalupe Segalerba

Thèse de doctorat en Histoire de la musique et musicologie

Sous la direction de Michel Imberty.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre propos est ici d'observer les représentations graphiques et verbales d'une mélodie en tant que manifestations de leur représentation mentale : ces représentations sont utilisées comme autant d'outils nous permettant d'y déceler les indices d'un processus cognitif. L'apprentissage de la notation mélodique est étudié dans deux situations éducatives différentes : au sein de l'enseignement musical général et dans une école de musique. Chez les enfants non musiciens, le métalangage s'inscrit comme complément des représentations graphiques spontanées d'une pièce musicale brève. Nous caractérisons son degré d'inscription dans la temporalité. Chez les enfants musiciens, le métalangage est considéré comme un médiateur permettant la résolution plus aisée des tâches liées à l'apprentissage musical. Nous développons l'idée que l'existence d'une attitude réflexive, au sein d'un processus cognitif qui prend appui sur sa représentation verbale (métalangage), permet d'améliorer la réussite de la tâche de notation musicale, facilitant ainsi le passage d'un premier mode de la connaissance musicale, celui de l'exécution vocale, à celui de la représentation graphique.

  • Titre traduit

    Meta-language and graphical representation as manifestations of the mental representation of the music


  • Résumé

    Our purpose is here to observe the verbal & graphical representations of a melody as the image of its mental representation: verbal & graphical representations of the melody are considered here as tools enabling us to detect the evidence of a cognitive process. The teaching of the melody notation is studied in two different educational situations: within general musical teaching and in a music school. With not-musicians children, meta-language should be considered as a complement of the spontaneous graphical expressions that emerge following a short musical piece. We will characterize the degree of inscription in temporality of these spontaneous graphical expressions. With children of music schools, such a meta-language is considered as a mediator allowing an easier resolution of the tasks required by musical teaching. We therefore develop the idea that the existence of such a mental representation of the melody, which takes support on a verbal representation (meta-language), improves the efficiency of the teaching of musical notation. This process facilitates the transition of a primary mode of musical knowledge, (vocal execution) to a graphical representation of the music.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (342 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 106 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6188

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8376
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.