La critique des traditions arabo-musulmane et gréco-occidentale par Adonis et Yves Bonnefoy

par Inès Horchani

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet la comparaison entre deux critiques de la tradition par deux poètes issus de deux civilisations différentes. Il s'agit, d'une part, d'Yves Bonnefoy, poète français né en 1923, et, d'autre part, d'Alî Ahmad Sa'îd Isbir dit Adonis, poète syrien né en 1930. Bien enracinés dans leur civilisation, Adonis et Yves Bonnefoy ont côtoyé les grands courants de la modernité et de la post-modernité, tout en tournant vers leur tradition un regard singulier. C'est cette relecture du patrimoine qui nous a intéressé ici, ses raisons, ses modalités et ses conséquences sur les créations (poétiques ou artistiques) de ces deux poètes. Cette comparaison nous fait découvrir deux ères culturelles aux traditions distinctes dans l'espace comme dans le temps ; elle nous invite aussi à nous arrêter sur leurs points de rencontre (comme lorsque Adonis traduit en arabe les poèmes d'Yves Bonnefoy) ; elle nous fait également mesurer à quel point une langue véhicule une conception du monde, que la poésie tend à transcender en l'universalisant ; elle nous prouve enfin, qu'en littérature comme en critique littéraire, la violence du choc des civilisations peut se transformer en énergie créatrice.

  • Titre traduit

    Criticism of the Arabic-Muslim tradition and the Western Hellenic tradition by Adonis and Yves Bonnefoy


  • Résumé

    The aim of this thesis is to compare two critics of tradition nurtured in two different cultures. On the one hand we have the French poet Yves Bonnefoy, born in 1923, and on the other the Syrian poet Ahmad Sa'id Isbir, otherwise referred to as Adonis, born in 1930. Both were deeply immersed in their respective cultures and were highly familiar with the modern and post-modern literary currents, yet they managed to offer a rather peculiar perception of their traditions. It is this new approach to heritage along with its motives, its various forms and its consequences upon the works both poetic and artistic of the two poets that we wish to examine here. This comparison enables us to discover two cultural eras with distinct traditions in terms of space and time. It also incites us to take a moment to reflect upon the occasional crossings of the two poets' paths (for instance when Adonis translated Yves Bonnefoy's poems into Arabic). Furthermore, it allows us to measure the extent to which language can reflect perception and how poetry transcends this perception by rendering it universal. Finally, it provides evidence that the violent clash between civilisations can, both in literature and in literary criticism, be a source of creative energy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (450 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 121 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6191

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8406
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.