Les notions de mouvement et de changement en relation avec les théories contemporaines de l'aspectualité et de la cognition

par Philippe Gauvain

Thèse de doctorat en Informatique linguistique

Sous la direction de Jean-Pierre Desclès.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre thèse s'inscrit dans la théorie de l'énonciation à la suite des travaux d'Antoine Culioli et de Jean-Pierre Desclés. Tout énoncé nécessite un énonciateur. Selon que l'énonciateur se réfère ou non à la situation énonciative plusieurs types d'énoncés apparaissent. Nous avons comparé deux types d'énoncés décrits par Aristote avec les représentations établies par Jean-Pierre Desclés dans la Grammaire Applicative et Cognitive. Dans les deux cas, un changement est représenté entre deux situations stables. Dans les deux cas, un mouvement en train de se déployer est décrit dans son inaccomplissement. Nous avons proposé de comprendre la notion d'entéléchie utilisée par Aristote lorsqu'il définit le mouvement, à partir de la notion de processus inaccompli décrite par Jean-Pierre Desclés. Alors que l'énoncé d'un changement nécessite de valider deux états stables pour une unique référence temporelle, l'énoncé d'un mouvement en train de se déployer nécessite que l'énonciateur constate effectivement un mouvement qu'il savait possible. Un paramètre temporel reste commun à ces deux types d'énoncés. L'écriture d'un programme informatique a permis d'extraire automatiquement les valeurs de ce paramètre temporel et de distinguer les différents énoncés d'un corpus textuel numérisé. L'application informatique met en œuvre la description théorique dans un composant logiciel utilisable par d'autres programmes pour organiser temporellement un texte en vue du traitement automatique des langues naturelles.

  • Titre traduit

    Concepts of movement and change in relation to the contemporary theories of the aspectuality and cognition


  • Résumé

    Our thesis falls under the enunciation theory following work of Antoine Culioli and Jean-Pierre Desclés. Any utterance requires a enunciator. According to whether the enunciator refers or not to the enunciative situation several types of enouncements appear. We compared two types of utterances described by Aristotle with the representations established by Jean-Pierre Desclés in Grammar Applicative and Cognitive. In both cases, a change is represented between two stable situations. In both cases, a movement spreading itself is described in its non-accomplishment. We proposed to understand the concept of entelecheia used by Aristotle when he defines the movement, starting from the concept of unaccomplished process described by Jean-Pierre Desclés. Whereas the utterance of a change requires to validate two stable states for a single temporal reference, the utterance of a movement spreading itself requires that the enonciator constates indeed a movement that he knew possible. A temporal parameter remains common to these two types of utterances. The writing of a data-processing program made it possible automatically to extract the values of this temporal parameter and to distinguish the various utterances from a digitized textual corpus. The data-processing application implements theoretical description in a software component usable by other programs to temporally organize a text for the automatic treatment of the natural languages.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (343 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 109 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6130

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8132
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.