La croisade slave : guerre, culture et mémoire en Russie et dans les Balkans, 1976-1914

par Ilia Platov

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Francis Conte.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le questionnement porte sur le phénomène de mobilisation patriotique des Russes en faveur de la libération des Slaves au cours de la crise balkanique et de la guerre russo-turque de 1877-1878. S'inscrivant dans la perspective d'une histoire des représentations (" la culture de guerre ") elle étudie le " mythe de la croisade slave ", articulé à travers diverses productions symboliques : discours, rituels collectifs, nouveaux modèles d'héroïsme, images et correspondances de guerre. Après 1878, le mythe préside à la mise en forme du souvenir de la guerre, à travers la construction des " lieux sacrés " et les pratiques commémoratives en Russie et dans les Balkans, qui traduisent l'investissement nouveau dans la guerre nationale dans la période qui précède 1914.

  • Titre traduit

    ˜The œSlavic Crusade: War, Culture and Memory in Russia and in the Balkans, 1876-1914


  • Résumé

    The thesis seeks to understand the involvement of the Russians for the cause of the liberation of their Slavic brethrens during the period of the Eastern Crisis and the Russo-Turkish war of 1877-1878. It studies “wartime culture”, and analyses the “myth of the Slavic crusade” by which war was sanctified between 1876 and 1878 through patriotic rituals, new heroic models, etc. The myth was also promoted through a process of “trivialization”, through a variety of symbolic forms: popular imagery, illustrated magazines and war correspondences. After 1878, the war was commemorated through the creation of “holy places” and war memorials in Russia and in the Balkans, an important step towards the nationalization of war in Russia before WWI.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (764 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 468 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 6158/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8078
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.