Le sentiment national dans les chansons populaires historiques grecques modernes

par Marie-Thérèse Chaminade

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Michel Saunier.

Soutenue en 2005

à Paris 4 .


  • Résumé

    Un corpus de 517 chansons de l'ensemble de la Grèce sert de référence. Après un inventaire abrégé des thèmes des chansons de la défaite de 1453 à la reconquête nationale de 1821 à la seconde guerre mondiale, l'étude a été faite des "héros" qui s'engagent dans la lutte nationale dans l'ensemble de la société alternativement active ou victime. Le combat est le moment capital de ralliement aux idéaux nationaux à travers le maniement des armes et la défense des places fortes, les aléas de l'histoire et la mort sont des repères. Le sentiment national s'exprime par la revendication d'hellénisme par opposition à l'ennemi ottoman et à tous les envahisseurs. L'ennemi est insulté pour les souffrances qu'il inflige. Tous les liens sociaux concourent à la lutte, des objets servent de supports symboliques, les vertus sont les forces qui permettent de soutenir la lutte. Une géographie des chansons permet de dire que les événements proches dans l'espace sont ceux qui sont investis de la plus grande charge affective nationale. Les chansons ont eu la fonction de diffuser le sentiment national dans une société en révolte privée de tradition écrite.

  • Titre traduit

    Thenational feeling in the modern Greek historical popular songs


  • Résumé

    A corpus of 517 songs from the whole Greek territory serves as a reference. An abridged inventory of song themes from the 1453 defeat until the Second World War is followed by a study of the ‘heroes' who commit themselves to the nationalist cause throughout society, the latter alternately an actor or a victim. Combat is the capital moment to rally national ideals through arms drills and the defence of fortified towns, while the hazards of history as well as death are landmarks. The national feeling finds its expression through the Hellenistic claim, as an opposition to the Ottoman enemy and to all invaders. The enemy is insulted for all suffering inflicted. Every social link works towards the fight; objects are used as symbolic supports for it, while virtues are the strengths that support it. A geography of the songs allows one to say that nearby events are those invested with the highest national affective load. The songs fulfilled the mission of circulating the national feeling within a revolted society deprived of any written tradition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1262 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?