La matérialité, une emblématique artistique : un mouvement long de Giotto aux installations, sociologie de l'art

par Pierre Baracca

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Péquignot.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette recherche sociologique examine la signification sociale de l'irruption massive des objets dans l'art contemporain occidental vers 1960 qui achève un mouvement long allant de l'introduction des objets dans les images religieuses (Giotto) à leur représentation picturale (Natures mortes), puis à leur présentation concrète (ready-mades, Accumulations, installations). La notion d'emblématique artistique de la matérialité permet d'intégrer ces pratiques artistiques aux stratégies sociales d'appropriation positive de la vie terrestre et de désenchantement du monde (cf. M. Weber). La notion d'emblématique artistique propose, via la résilience, de faire de l'artiste un sujet actif de la production et de la réception de l'art en l'articulant aux groupes sociaux, aux institutions et à la socialisation. Cette notion rediscute les rapports de l'art à l'idéologie, l'emploi des métaphores économiques (marché, concurrence, bien) dans le champ artistique, la réception en cercles concentriques.

  • Titre traduit

    Materiality, an artistic emblematics : a trend from Giotto to installations, sociology of art


  • Résumé

    This sociological research deals with the social meaning of the sudden flow of objects into contemporary Western art that occurred about 1960, at the tail-end of a long-lasting process in the course of which objects were first introduced into religious imagery (Giotto), then became the subject of pictures (Still Lifes), finally to be presented in concrete form (as ready-mades, accumulations, installations). Introducing the notion of ‘artistic emblematics' as applied to materiality, will enable us to assimilate these artistic practices to social strategies for the positive appropriation of earthly life and for disenchanting the world (cf. M. Weber). This notion of ‘artistic emblematics' points, via that of resilience, to a vision of the artist as an active subject of the production and reception of art, by showing how she operates within social groups, institutions and socialization. This notion reopens the debate on the relationship of art with ideology, the use of economic metaphors (market, competition, goods) in the artistic field, and reception in concentric circles.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (478 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 413-445

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8820
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.