Nouvelle méthode quantitative pour l'analyse synchronique ou diachronique d'un corpus : application à l'étude d'un morphème dans la langue grecque

par Patricia Guilpin

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Loïc Depecker.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Dans ce travail, nous développons une nouvelle méthode quantitative pour l'analyse synchronique ou diachronique d'un corpus, que nous appliquons à l'étude d'un morphème dans la langue grecque. Le morphème en question est l'article indéfini : nous en étudions les occurrences synchroniquement sur un corpus de textes du XXe siècle, et diachroniquement sur un corpus s'étendant de la langue des Évangiles à nos jours. Une combinaison particulière d'outils et de méthodes statistiques, validés sur le corpus synchronique en comparant les résultats numériques obtenus à une analyse proprement linguistique, nous permet de proposer, avec les mêmes outils et méthodes, les grands traits de l'évolution de l'emploi du morphème. Nous mettons en particulier en évidence un basculement vers l'emploi de ένας comme article indéfini au XVIIe siècle.

  • Titre traduit

    New quantitative method for the synchronic or diachronic analysis of a corpus : application to the study of a morpheme in the Greek language


  • Résumé

    In this work, we develop a new statistical method to analyse synchronically and diachronically a corpus. We apply it to a greek morpheme : the indefinite article is synchronically studied in a corpus of texts of the 20th century, and diachronically studied in a corpus extending from the New Testament to the 20th century. A particular combination of tools and statistical methods, validated on a synchronic corpus by comparing the numerical results with a proper linguistic analysis, allow us to propose, with the same tools and methods, the main features of the evolution of the morpheme. In particular, we evidence a switch to the use of ένας as an indefinite article in the 17th century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (299 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 284-299

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8655
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.