La narration de la déconstruction entre la sémiotique interprétative et une lecture déconstructive

par Lyamani Yamine

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Philippe Daros.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur une analyse bidimensionnelle du roman de la déconstruction. Nous tentons de lire des récits déconstruits par le biais de deux lectures : la première est la sémiotique interprétative de U. Eco, la seconde est la déconstruction de J. Derrida. Le but de cette approche est de mieux approcher les différents mécanismes qui caractérisent cette forme narrative. Des romans de la déconstruction, nous avons choisi Si par une nuit d'hiver un voyageur d'I. Calvino, Perdu dans le labyrinthe de J. Barth et Marelle de J. Cortazàr. Ces œuvres se distinguent par un fonctionnement particulier dont le leurre et un objectif majeur de l'intitulation principale et secondaire. Le titre n'est plus le miroir de l'œuvre mais un premier piège de lecture. Parallèlement, les incipit ne représentent plus la détermination de l'espace, temps et personnages, mais ils se veulent le concentré du roman à venir, l'incipit se transforme en un présentoir de l'univers fictionnel de l'œuvre introduite. Au-delà de l'incipit, le roman de la déconstruction chante l'éloge de l'inachèvement du récit, la narration est délibérément inachevée pour donner forme à une œuvre ouverte et non close par le mot de la fin. Entre l'incipit et l'inachèvement narratifs, le mécanisme du récit dans la déconstruction narrative est basée sur une fragmentation et une dépragmatisation de ses composantes avec le recours à une digression massive ou l'autoréflexion pour briser la prétention de la continuité homogène du narré. Enfin parmi les caractéristiques du roman de la déconstruction, nous relevons la présence des structures ludiques, le jeu narratif se traduit par une forte participation du lecteur et non un délassement. Le jeu appliqué reflète l'espace d'expérimentation de nouvelles formes narratives tissées entre les structures ludiques. En somme, le roman de la déconstruction nécessite une forte participation du lecteur, un rôle qui lui permet d'accéder à la co-création de l'œuvre puisque le roman de la déconstruction ne prétend pas présenter une œuvre achevée mais une œuvre ouverte qui attend davantage et son lecteur, une œuvre en cours : ‘Work in progress'.

  • Titre traduit

    The narration of deconstruction between the semiotic interpretation and deconstruction reading


  • Résumé

    This research proposes a bidimentional analysis of the deconstructive novel. We attempt to read déconstructive narratives via two interpretations : the first one is the semiotic interpretation of U. Eco, the second is déconstruction of J. Derrida. The goal of this approach is to better understand the different mechanisms that characterize this narrative form. I have chosen two novels of this kind: Si par une nuit d'hiver un voyageur by I. Calvino, Perdu dans le labyrinthe by J. Barth and Marelle by J. Cortazàr. These works are unique in that they include a special functioning of which deception is a major objective, of both the principal and secondary intitulation. The title no longer reflects the work but a first reading trap. In parallel to this, the prologues no longer represent space, time and characters. The introduction becomes a representation of the fictional universe of the work introduced. In opposition to the introduction, the novel advocates the incompletion of the essay; the narration is deliberately incomplete in order to frame the work as an open one and not as a closed one. Between the prologues and the incomplete narration, the mechanism of the essay of deconstructive narrative, is based on a fragmentation and depragmatisation of the components with a massive digression in which the auto-reflection breaks the continuous homogeneity of the narration. Finally, among the traits of the novel, in this type of writing, we extract the presence of playful structures; the narrative game translated by a strong participation of the reader and not a withdrawal. This applied game reflects the space of the experimentation of new narrative forms knitted between the playful structures. On the whole, the novel of deconstruction allows the reader to contribute to the creation of the work. This kind of novel does not pretend to present a complete work but an open one which is subject to different epilogues.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (561 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 526-550. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8713
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.