La poéticité cinématographique et l'acte de création à partir de Mauvais sang de Leos Carax et d'Arthur Rimbaud : réflexion sur une conjonction artistique entre le poète et le cinéaste, entre la poésie, la littérature et le cinéma

par Hye-shin Kim

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Jacques Aumont.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette thèse n'est pas l'application d'une théorie déjà établie. Elle est née d'une interrogation quant à de nouvelles conjonctions jusqu'à présent peu explorées " entre " acte créateur et réception créative, " entre " interprétation traditionnelle du logos et observation perceptive de l'opsis, " entre " poéticité propre aux images pour le regard et quête d'un dispositif de l'analyse destiné à la particularité des images cinématographiques. Nous avons choisi cette problématique centrale, une visée créatrice non conventionnelle, désesthétisante, qui cherche à recouvrir la force vitale propre aux images notamment poético-cinématographiques et à la protéger, et pour cela avons eu recours à la poésie de Rimbaud et au cinéma de Leos Carax. Pour trouver une méthode adaptée à leur propre manière créatrice d'éveiller et renforcer la puissance poétique de l'image, nous avons proposé trois étapes analytiques : émotion, perception, création/interprétation. Nous voulons saisir par là concrètement comment on crée un nouveau monde, fait d'images autres, éclatées hors du Moi, sur une surface écranique (étendue inexplorée au-delà du " moi " psychologique) – et des puissances magiques qui leur sont propres. Dans cet espace inconnu et d'" intimité extravertie ", la possession immédiate de ces instants jubilatoires ainsi que leur perte, leur errance, leur échec, sont également inédits.

  • Titre traduit

    The cinematographic poeticity and the act of creation from Mauvais sang of Leos Carax and of Arthur Rimbaud : reflection on the new artistic conjunction between the poet and the cineaste, between the poesy, the literature and the film


  • Résumé

    This thesis is not intended to practice an already established theory. It is born from an inquiry about some new conjunctions, so far little explored, “between” the act of creation and the creative reception, “between” traditional interpretation of the logos and the perceptual observation of the opsis, and “between” ‘poeticity' pertaining to the images for the eyes and a quest for an analytical device targeting the particularity of cinematographic images. We have made our central question of a non-conventional, de-estheticizing, creative goal, which seeks to recover the vital force pertaining to the poetico-cinematographic images among others and protect it. For this purpose, we turned to Rimbaud's poetry and Carax's cinema. To come by an analysis suitable for their unique creative style of exalting the poetic power of the image, we suggest three analytic steps: emotion, perception, and creation/interpretation. By means of this, we'd like to understand concretely how a new world is created, one made of other images bursting out of “Me” onto the surface of the ‘screen' (unexplored extent beyond the psychological “me”) – and of magical forces that belong to them. In this unknown space, the immediate possession of those jubilant moments and then, their loss, their wandering, and their failure, are all equally original.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (370 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 334-366. Filmogr. f. 367-369

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8665
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.