Environnements virtuels et didactique des langues : quelle réalité ?

par Virginie Aimard

Thèse de doctorat en Didactologie des langues et des cultures

Sous la direction de Françoise Demaizière.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Notre travail consiste à construire une entrée en matière de recherche en didactique des langues sur les environnements virtuels. Afin de mieux cerner la nature particulière de l'activité d'apprentissage de langue médiatisée par un environnement virtuel, nous proposons d'articuler les apports théoriques de différentes disciplines (psychologie sociale, linguistique interactionnelle, sociologie de l'objet) autour de la théorie de l'activité. Notre questionnement demeure résolument didactique en ce qu'il cherche à mettre en évidence les spécificités des environnements virtuels en situation réelle d'utilisation dans le but de mieux comprendre dans quelle mesure ces environnements peuvent favoriser ou entraver le processus d'apprentissage. Ce qui ressort de notre étude c'est tout d'abord la dimension fondamentale de la communauté : son rôle dans la réussite ou l'échec d'un dispositif de formation utilisant un environnement virtuel semble prépondérant, comme nous le montre l'étude des interactions entre les participants. Cette porte d'entrée permet d'appréhender ce qui constitue la nature profonde de l'activité d'apprentissage d'une langue au sein d'un environnement virtuel : la collaboration et le tutorat. Par ailleurs, cela nous amène à interroger la rencontre entre cognition (et plus particulièrement la notion de cognition sociale) et sociologie de l'objet – nous pensons que l'interface de l'environnement influence de façon importante les actions de la communauté.

  • Titre traduit

    Virtual environments and language learning : what reality ?


  • Résumé

    Our work is to build a research framework for studying virtual environments in the light of language learning didactics. In order to grasp the specific nature of language learning mediated by a virtual environment as an activity within the activity theory, we try to articulate theoretical input from different fields : social psychology, conversational analysis, sociology of objects. Our focus is educational as we try to make out the main characteristics of virtual environment when used in real context of language learning and assess their impact on the language learning process. A major finding of our study is the essential role of the community : it can have a direct effect on the success or failure of a training plan, as the study of the interactions between members proves. This enables us to consider what belongs to the true nature of language learning activity mediated by a virtual learning environment : collaboration and moderation. It also leads us to ponder on the encounter between social cognition and sociology of objects – we believe that the interface strongly influences the actions of the community.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (522 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 392-407

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8716
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.