Stratégies politiques et logiques sociales qui régissent la télévision en Afrique noire francophone au sud du Sahara

par Tidiane Dioh

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Michael Beaussenat Palmer.

Soutenue en 2005

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Communication, information, médias (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat analyse les rapports entre télévision, pouvoir politique et population en Afrique noire francophone au sud du Sahara. L'étude débute par le Sénégal jadis tête de pont de la démocratie et s'étend au reste du continent. Depuis les années 60 jusqu'aux années 90, les pouvoirs africains, via la télévision nationale, exercent un contrôle idéologique et politique sur la population. La fin du communisme, le discours de la Baule prononcé le 20 juin 1990 par François Mitterrand au 16e Sommet France-Afrique et la série de conférences nationales souveraines, changent les rapports de force. Les populations réclament une libéralisation des médias qui se traduit par l'arrivée des chaînes de télévision transfrontalières dans le ciel africain. Les Etats sont touchés à un double niveau : à la base, par les acteurs sociaux et au sommet par les télévisions satellitaires. Si certains régimes, devenus démocratiques ont totalement libéralisé le paysage audiovisuel, d'autres sont revenus à la situation politique d'avant 1990 tandis que le Sénégal ne possédait toujours pas une seule télévision privée nationale en juillet 2005 ! Trois leçons à retenir de cette étude : l'histoire de la télévision a toujours été, dans cette partie du globe, un rapport de forces permanent entre les logiques sociales des populations et les stratégies politiques des gouvernants ; le système politique n'y renseigne pas toujours sur le système télévisuel ; l'histoire de la télévision, du fait du caractère particulier de l'Etat en Afrique noire, n'est jamais définitivement écrite.

  • Titre traduit

    Political strategies and social frameworks which influent television in French-speaking sub-Saharan Africa


  • Résumé

    This doctorate thesis analyzes the relationship between television, political power and population in French-speaking Black Africa south of the Sahara. The study begins with Senegal formerly the leading platform for democracy and extends to the remainder of the continent. Since the Sixties until the Nineties, African powers, via national television, exert an ideological and political control on the population. The end of Communism, the speech announced at Baule on June 20, 1990 by François Mitterrand at the 16th France-Africa Summit Meeting and the series of sovereign national conferences change the order of force. The population claim a liberalization of the media which results in the arrival of the transborder chains of television in the African sky. Countries are concerned on two levels: at the bottom, by the social actors and at the top by satellite televisions. If certain regimes, which have become democratic, have completely changed the audio-visual landscape, others have returned to the political situation of before 1990 while Senegal still does not have even one national private television in July 2005! Three lessons must be retained from this study : the history of television always was, in this part of the sphere, a permanent "rapport" of forces between the population's social logic and government's political strategies ; the political system does not always give an indication of the televisual system ; the history of television, because of the particular character of Black African States, is never fully written.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (396 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 384-393. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8511
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.