Représentations chez l'apprenant de l'utilisation stratégique de la langue première dans l'apprentissage d'une langue étrangère : étude comparative d'apprenants australiens et français

par Rachel Varshney

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Danièle Moore et de Jeanne Rolin-Ianziti.

Soutenue en 2005

à Paris 3 en cotutelle avec l'University of Queensland .


  • Résumé

    L'utilisation de la langue première (L1) dans la salle de classe a été au centre de nombreux débats méthodologiques, (1) donnant lieu à des prises de positions différentes, (2) essentiellement centrés sur le(s) choix langagier(s) du professeur, et (3) conduisant à délaisser l'utilisation de la L1 par l'apprenant. La présente étude vise, par conséquent, à explorer les représentations de ces mêmes apprenants quant à l'utilisation stratégique qu'ils font de la L1 dans la classe de langue étrangère. Notre projet cherche plus spécifiquement à comprendre si ces derniers attribuent un rôle (positif ou négatif) à la langue première dans le processus d'appropriation langagière ; il envisage cette question par rapport à deux contextes différents (australien et français), à deux niveaux d'apprentissage (débutant et intermédiaire), et en articulant une étude quantitative et une étude qualitative.

  • Titre traduit

    Learner representations of L1 strategic use in the foreign language classroom : a comparative study of Australian and French students


  • Résumé

    The use of first language(s) (L1) in the language classroom has often been at the centre of methodological debate, giving rise to a number of differing views. To date, this discussion has been focused largely on the aspect of teacher language choice, with only limited studies concerning the student's use of L1. The current research project aims to explore the learner's representations of strategic L1 use in the foreign language classroom. This study seeks to understand whether learners attribute positive or negative roles to the L1 in the language learning process, and investigates this within two language populations (French and Australian), across two language levels (beginner and intermediate), using both quantitative and qualitative studies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 381-403

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8434
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.