Illettrisme et représentations sociales : "langage, fantasmes et réalités"

par Joan Faggianelli

Thèse de doctorat en Sciences du langage. Acquisition du langage

Sous la direction de J.-M. Odéric Delefosse.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Le vol. 3 contient des entretiens avec les dits "illettres"

  • Titre traduit

    Illiteracy and its social representations : "language, fantasy and reality"


  • Résumé

    L'illettrisme est un problème social qui interroge les pratiques d'enseignement et de formation. Mis en évidence dans les années 80, ce phénomène demeure mal connu, notamment sous son aspect langagier. Qu'est-ce qu'un illettré dans notre société d'aujourd'hui ? Comment devient-on illettré ? Quelle est sa posture par rapport à l'apprentissage de l'écrit ? A ces questions, le discours médiatique répond par des schémas argumentatifs révélant une image dévalorisante de l'illettré. Les personnes relevant de l'illettrisme sont ainsi présentées comme des " handicapés ", " malintentionnées ", " inadaptées ", " bêtes ", voire " dangereuses ". . . Cette recherche tente de mettre en question ces stigmates inscrits dans une pensée unique. Pour y répondre, à partir d'une revue de presse sur l'illettrisme nous avons analysé les préjugés les plus manifestes et les plus dangereux et nous les avons confrontés au discours d'un panel de personnes relevant de l'illettrisme. A partir de ces analyses de discours, l'objectif de cette étude est d'apporter un regard positif sur ce phénomène social de manière à envisager une lutte contre l'illettrisme s'appuyant sur les recherches en linguistique de l'acquisition.


  • Résumé

    Illiteracy is a social problem that is seen as a challenge to teaching and in-service training practices. Although the phenomenon was acknowledged in the 1980's its characteristics still remain elusive, particularly its linguistic characteristics. How can illiteracy in today's society be defined? What is an illiterate person's own view of learning to read and write ? The media tackle these questions with an array of arguments which develop disparaging images of the illiterate, who are represented as "handicapped", "maladjusted", "dumb", "spiteful" and eventually "dangerous". The present research attempts to question such stigmata as they emerge from consensual representations. A review of newspaper articles on illiteracy led to an analysis of the most blatant and pernicious kind of prejudice, which we confronted to the discourse of a panel of illiterate persons. The aim of this study is to use the analysis of these two kinds of discourse in order to approach this social phenomenon from a constructive standpoint and to conceive ways of preventing illiteracy relying on research in language acquisition from a linguistic point of view.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (435, 168 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 427-435. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8517
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.