Jules Verne : génétique et poïétique (1867-1877)

par Philippe Scheinhardt

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Philippe Hamon.

Soutenue en 2005

à Paris 3 .


  • Résumé

    Les manuscrits de Jules Verne constituent un champ d'investigation encore inexploré par la critique génétique. Cette thèse mobilise l'appareil méthodologique de la génétique qu'elle articule avec une interprétation poïétique selon deux axes d'approche. D'une part, elle interroge le contrat encyclopédique qui contraint la création littéraire des Voyages extraordinaires. La stratégie éditoriale de P. -J. Hetzel influe sur l'écriture des préfaces programmatiques qui fondent l'ambition du cycle romanesque. D'autre part, sur un corpus restreint à trois romans de la période comprise entre 1867 et 1877, elle examine quelles solutions poïétiques Jules Verne apporte au problème des limites du genre du " roman scientifique " : d'abord, au plan de la genèse scénarique, les choix en matière de configurations narratives ; ensuite, au plan de la genèse manuscriptique, les processus d'écriture qui instaurent les macrostructures de chaque œuvre, sous la tutelle de P. -J. Hetzel.

  • Titre traduit

    Jules Verne : genetic and poietic (1867-1877)


  • Résumé

    Jules Verne's manuscripts remain a field of investigation yet unexplored by genetic criticism, which combines the genetic methodological tool to poietic interpretation and follows two approaches. On the one hand, genetic criticism questions the encyclopaedic contract by which the literary creation of the Voyages Extraordinaires abides. PJ Hetzel's editorial strategy influences the writing of the programmatic prefaces which define the ultimate aim of the novelistic cycle. On the other hand, focusing on three novels written beetween 1867 and 1877, genetic criticism identifies which poietic solutions Jules Verne used to solve the limitations of the “scientific novel” genre : the choices in terms of narrative configuration on the scripting genesis level, and on the manuscriptic genesis level, the writing processes which define the macrostructures of each novel, under the supervision of PJ Hetzel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (512 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 484-508

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8421
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.