Ambivalences et économie divine dans les Night thoughts (1742-46) du poète Edward Young (1683-1765)

par John Baker

Thèse de doctorat en Littérature britannique

Sous la direction de Serge Soupel.

Soutenue en 2005

à Paris 3 , dans le cadre de Ecole doctorale Études anglophones (....-2009 ; Paris) , en partenariat avec Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3. UFR Monde anglophone (autre partenaire) .


  • Résumé

    Les neuf " Nuits " qui composent les Night Thoughts d'Edward Young sont publiées entre 1742 et 1746. Le poème inscrit une obscurité complexe et paradoxale au milieu du Siècle des lumières. Cette étude est construite autour de deux notions, l'ambivalence et l'économie. Une première partie établit le contexte historique, littéraire et critique de l'œuvre. Les deuxième et troisième parties sont consacrées à une analyse des thèmes qui informent le poème, thèmes qui annoncent le romantisme : l'exil, la mélancolie, le désenchantement du monde, mais aussi l'espoir, le désir de l'impossible et l'esthétique du sublime. Les ambivalences à l'œuvre dans le poème sont internes (les paradoxes, les contradictions) et externes (critiques). Cette réflexion s'efforce de tracer les rapports entre l'économie poétique (structurelle et thématique) et ce que Young lui-même appelle l'économie divine, économie qui ordonne le monde mais qui est aussi source d'excès, d'émerveillement et de désorientation.

  • Titre traduit

    Ambivalence and the divine economy in the Night thoughts (1742-46) of the poet Edward Young (1683-1765)


  • Résumé

    The nine " Nights " that make up the Night Thoughts of the poet Edward Young are published between 1742 and 1746. The poem inscribes a complex and paradoxical obscurity at the heart of the Enlightenment period. This study is constructed around two notions, ambivalence and economy. A first part establishes the historical, literary and critical background of the work. The second and third parts are devoted to an analysis of the themes that inform the poem and which announce the advent of the romantic era: exile, melancholy, a disenchanted world, but also hope, the desire for the impossible, and the aesthetics of the sublime. The ambivalence at work in the poem is both internal (paradoxes, contradictions) and external (critical). This reading seeks to trace the associations between the poetic economy (structural and thematic) and what Young himself calls the divine economy which, while ordering the world, is also a source of excess, wonder, and disorientation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (667 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 604-656. Index

Où se trouve cette thèse ?