Etude du choix du régime de change dans le contexte mondial : cas des pays du Maghreb

par Lilia Trabelsi-Masmoudi

Thèse de doctorat en Économie internationale

Sous la direction de Gérard Lafay.

Soutenue en 2005

à Paris 2 .


  • Résumé

    Depuis la disparition du système de taux de change fixe de Bretton-Woods, il y a près de trente ans, la problématique de la mise en place d'un régime de change viable pour les pays en développement est devenue de plus en plus complexe et les choix offerts à ces pays plus variés. Cette complexité est due, notamment, à la divergence des régimes de change de facto et de jure. Toutefois, même après identification, le choix du meilleur régime de change envisageable reste sujet à controverses. En effet, tandis que la doctrine des " solutions en coin " (fixité ou flexibilité absolues) tend à s'imposer parmi les économistes et les gouvernements, le monde ne semble pas se diriger vers cette voie. La recherche des régimes de change alternatifs et d'une norme de change réelle qui positionne l'économie dans l'espace mondialisé est ainsi toujours à l'ordre du jour. Afin d'apporter un éclairage à ce débat sur les régimes de change soulevé par la littérature, nous nous sommes intéressés au cas des pays du Maghreb. Ces pays qui, depuis le début des années 90, en raison de la proposition européenne d'établir une zone de libre échange et la mise en place effective de l'euro, se reposent la question du choix du meilleur régime de change. Pour ce faire, nous avons abordé cette question d'un double point de vue : structurel, pour déterminer l'influence du niveau du taux de change réel sur le développement économique, et conjoncturel, afin de déterminer la meilleure stratégie de change pour les pays de la région compte tenu des chocs externes et domestiques subis par ces économies. L'analyse structurelle a montré, une sous-évaluation réelle par rapport à la Parité des Pouvoirs d'Achat, plutôt bénéfique au développement économique en Tunisie, mais beaucoup moins influente en Algérie et au Maroc. Afin de compléter cette étude structurelle, nous avons mis en application des travaux empiriques sur les sources de fluctuations économiques dans les trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie), en utilisant la méthodologie vectorielle auto régressive et en distinguant entre les chocs extérieurs et intérieurs. Notre objectif est de voir l'influence de ces chocs sur les variables macro-économiques clés dans ces pays, à savoir le niveau des prix, le taux de change réel et le Produit Intérieur Brut, et de déduire le régime de change le plus adéquat pour ces différents pays. L'analyse des fonctions de réponse aux chocs et les décompositions de variance révèle que pour les trois pays du Maghreb considérés et sur la période d'étude choisie, le choix du régime de change diffère selon les pays étudiés.

  • Titre traduit

    The choice of exchange rate regimes in the world wide context : case of the Maghreb countries


  • Résumé

    Since the disappearance of the Breton-Woods fixed exchange rate regime, almost 30 years ago, the problematic of setting-up a viable exchange rate regime in developing countries has become more and more complex and so different choices were given to those countries. This was due, to the divergence of de facto and de jure exchange rate regimes, but more than that, even if the exchange rate regime is identified, choosing the best one remains a controversial option. In fact, as the new context is characterized by the strong mobility of capitals, many economists and governments assert that only the corners regimes are viable (absolute fixity or flexibility). But, the world is not going the way described by the supporters of the corners regimes, and thus looking for other exchange rate regimes, and for a real exchange rate standard which takes into account the position of economy in a universal space, is still an up-to-date question. In order to palliate this debate on exchange rate regimes raised up in the literature, we took an interest in the case of Maghreb countries. These countries are wondering since the beginning of the 1990's about the exchange rate regime (because of the European proposition of establishing the free exchange area and the effective starting of the euro). And so, we approached the problem of the exchange rate strategy, using two point of vues : first, structural, to get a real exchange rate standard and see its effects on economic development, second we adopted a conjuncture method to determine the best exchange rate regime for such countries which economies suffer from internal and external shocks. The structural analysis has shown a real under-valuation in comparison to purchasing power parity and even to the Balassa effect, which used to be beneficial for the development of such economies. In order to complete this structural study, we have set up empirical works on the economical sources of fluctuation in the three Maghreb counties : Algeria, Morocco and Tunisia using the Vectorial Auto-regression methodology and distinguishing between the internal and the external shocks. We aim to see the influence of these shocks on the key macro-economic variables in these countries (the level of costs, the real exchange rate and the gross national product) and subsequently deduce the more adequate exchange rate regime. The analysis of the response functions to shocks and the variance decompositions of the forecast error, during the selected period of research, induce different choice of exchange rate regime for the Maghreb countries but the reasons of that choice differ for the countries examined.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 350 f.
  • Annexes : Bibliogr. 299-319

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : G/DT2005-08
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/T2005-08

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 120063
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GM1521-2005-24
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.