L' irrationalité mathématique chez Platon

par Abdallah Labidi

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Monique Dixsaut.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    Platon ou plutôt la philosophie platonicienne a été influencée par les mathématiciens grecs. Cette influence que notre philosophe a subie des mathématiques est particulièrement perceptible dans le problème fatal de la géométrie grecque et presque de la pensée grecque, dans la théorie de l'irrationnel. La rencontre de l'irrationnel par les pythagoriciens venait, en effet, heurter les idées reçues sur la géométrie et sur la correspondance entre les éléments de cette science et le monde des nombres. Tout particulièrement la √2 ou plutôt le calcul approché de cette racine semble inspirer la méthode platonicienne de la dichotomie. En effet, de même que pour déterminer la valeur de la √2 on a procédé par l'encadrement par défaut et par excès, de même dans la dialectique dichotomique on a procédé par encadrement par le haut et par le bas à déterminer l'OUSIA de toute chose, et partant le logos. Ainsi le logos apparaît comme encadré par défaut, par l'infrasensible, et par le haut par, le suprarationnel : un logos encadré des deux cotés par l'alogos.

  • Titre traduit

    ˜The œmathematic irrationality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (355 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 324-343

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 05 : 107

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8871
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.