État, culture et liberté chez Hegel

par Eric Bories

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Kervégan.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    Pragmatisme et individualisme voudraient nous persuader aujourd'hui de l'obsolescence de toute pensée se satisfaisant de réfléchir sur ce qui est. Le hégélianisme, qui avoue que pour ce qui est d'enseigner " comme le monde doit être, la philosophie, de toute façon, vient toujours trop tard n, réduirait ainsi la philosophie à n'être que philosophie de l'histoire ou histoire de la philosophie. Pourtant Hegel ne cesse de démontrer l'identité de la pensée et de l'action susceptible d'accomplir les droits d'un sujet qui n'est pas le seul individu, et ceux d'un monde, irréductible à un musée des institutions humaines. C'est pourquoi l'esprit objectif développe sa normativité et sa vitalité; c'est pourquoi la subjectivité déploie dans sa vie absolue son action de trouver un monde, de le produire, de s'y libérer. Une telle confiance en la force de la pensée nous engage, à l'instar de certains philosophes contemporains, à chercher à tirer tout le profit du hégélianisme.

  • Titre traduit

    State, culture and freedom in Hegel's thought


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (337 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 326-335

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 05 : 106

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8829
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.