Stratégies du pouvoir et comportements des acteurs sociaux au Congo-Kinshasa

par Peter Kamba-Nzalalemba

Thèse de doctorat en Sciences sociales. Sociologie

Sous la direction de Bruno Lautier.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    Au Congo Kinshasa, le régime de Mobutu a été qualifié par les observateurs de régime de stabilité politique et de paix sociale, du moins jusqu'à la fin des années 1980. Comment Mobutu a-t-il réussi cette stabilité politique et cette paix sociale durant une très longue période de son règne ? Quels sont les mécanismes qui ont le plus contribué à la reproduction de son pouvoir, et de ce fait à sa domination et à sa longévité politiques ? Cette double interrogation centrale constitue le fil conducteur de notre recherche. Nous partons de l'hypothèse selon laquelle la violence politique apparaît, à côté de la corruption et la tolérance à la débrouille, l'une des. Composantes principales de la rationalité politique du régime mobutiste, et donc l'un des mécanismes fondamentaux qui ont permis la longévité de ce pouvoir. Elle est l'une des stratégies du pouvoir qui influencèrent fortement les comportements des acteurs sociaux durant le règne de Mobutu. Le pouvoir l'a utilisée de façon systématique et organisée, non seulement contre toute contestation mais également comme stratégie et moyen de domination du champ politique et de la société. Pour corroborer notre hypothèse, nous avons analysé des textes, réalisé des entretiens et exploité des documents audio-visuels. Au final, cette recherche montre aussi qu'une gestion et une domination politiques qui recourent abondamment à la violence - avec comme complément la corruption et la tolérance à la débrouille - conduisent, dans la longue durée, à la faillite de l'État et à la déliquescence de la société. Tel est le cas du Congo-Kinshasa.

  • Titre traduit

    Power strategies and behaviour of social actors in Congo-Kinshasa


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (626 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 608-626

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 05 : 40

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.