Les fondements d'une philosophie de l'homme sans Dieu dans l'oeuvre d'Albert Camus

par Arnaud Corbic

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Éric Blondel.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'oeuvre camusienne jette les fondements d'une philosophie de l'homme sans Dieu selon une triple perspective : une manière de concevoir le monde ("l'absurde"); une manière d'exister ("la révolte"); une manière de se comporter ("l'amour"). L'absurde inaugure la prise de conscience du dérobement sans fin de tout fondement transcendant dans un monde resté étrange à l'homme. Faisant face lucidement à l'absurde en congédiant tout espoir, l'être humain se découvre "révolté". Envisagée dans sa dimension individuelle et sociale, la révolte révèle un nouveau "cogito" : "je me révolte, donc nous sommes". Principe fondateur de la "nature humaine", il justifie la solidarité. Principe régulateur de la révolte, il empêche celle-ci de sombrer dans le nihilisme ou dans le ressentiment. Or la révolte, pour perdurer comme valeur, doit trouver un point d'appui "originaire" en deçà d'elle-même et de l'absurde. Elle le trouve dans "l'amour", dans ce consentement originaire à la vie et à l'homme de chair.

  • Titre traduit

    ˜The œbasis of godless philosophy of man in Albert Camus' works


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (330 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 257-304

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 05 : 46

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8235
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.