Des conflits fonciers de l'Ankole précolonial en Ouganda à la géopolitique contemporaine de l'Afrique des Grands Lacs

par Dominic Lulu

Thèse de doctorat en Sociologie et anthropologie

Sous la direction de Étienne Le Roy.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ce travail aborde l'étude des conflits fonciers, à partir de l' Ankole en Ouganda, sous un angle historique, anthropologique et géopolitique. La recherche est organisée en deux parties : 1 - La construction du foncier et la gestion des héritages coloniaux; II - La réforme foncière ougandaise de 1998 : entre reconstruction nationale et bouleversements territoriaux. L'étude montre comment les conflits entre catégories sociales théoriquement identifiées comme éleveurs et cultivateurs ont été aggravés par des facteurs structurels et institutionnels, contribuant ainsi à la conquête de l'Etat ougandais par la guérilla de Museveni en 1986, avant d'entraîner la région dans un conflit général à partir de 1990. La question de la propriété de la terre est explorée dans ce même contexte comme un enjeu central des politiques du développement contemporain. La recherche montre, ainsi, pourquoi un développement de doctrines et légiféré ne peut pas déboucher sur des cohérences institutionnelles et sur la légitimité du droit. Au contraire, le " développement" continuera à être subi, provoquant des détournements, des révoltes et donc des coûts sociaux plus importants. L'analyse vise, en ce faisant, à saisir la dialectique du conflit et du droit à travers des processus dont un modèle interpénétratif restitue les axes de transmission.

  • Titre traduit

    Land conflicts from precolonial Ankole in Uganda to the contemporary geopolitics of Africa's Great Lakes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (588 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 546-579

Où se trouve cette thèse ?