L'immigration des Colombiens en France

par Anne Gincel

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Étienne Le Roy.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette recherche s'est intéressée à l'immigration d'un groupe jusque-là peu connu en France, celui des Colombiens. Il s'agit d'une immigration ayant pris une ampleur sans précédent depuis la fin des années 1990, et qui rentre dans le cadre des nouvelles mobilités internationales, aux motivations multi-factorielles (recherche d'un mieux-être, problème d'insécurité, etc. ) et aux multiples visages. A travers une méthodologie combinant observation participante, recueil de données par récits de vie, etc. L'enquête a pu montrer que ce groupe, dont l'insertion dans la société française semble être dans la continuité des immigrations ibériques plus anciennes, se caractérise entre autre par l'importance des réseaux, le poids des femmes dans cette immigration, mais aussi l'adaptabilité au contournement des législations restrictives pour les étrangers. En s'appuyant sur une approche odologique de ce phénomène, ce travail s'est proposé de suivre le cheminement des Colombiens de leur pays d'origine à la France, mais aussi de la France à leur pays d'origine, en s'arrêtant particulièrement sur les éléments de leur sociabilité au sein des différents lieux de l'espace social (le logement, le travail, les boutiques colombiennes, les soirées festives, mais aussi les relations au sein de la famille, etc. ). La recherche a alors mis en avant l'émergence de certains intermédiaires au sein de ce groupe d'immigration, qui, à travers une dialectique continue entre les individus et une communauté plus vaste, permettent à un phénomène caractérisé par le mouvement (la migration), d'acquérir une certaine stabilité au sein de la société d'accueil.

  • Titre traduit

    The immigration of Columbian people to France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (490 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 454-476

Où se trouve cette thèse ?