Zukunft : die Zeitdimension des Handelns

par Margareta Eble

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Rémi Brague et de Wilhelm Vossenkuhl.

Soutenue en 2005

à Paris 1 en cotutelle avec Ludwig-Maximilians Universität (Munich, Allemagne) .


  • Résumé

    Le but de ce mémoire est d'apporter une contribution à l’analyse de la structure phénoménologique et de la théorie de la constitution de l’action humaine. Dans la théorie traditionnelle de l’action, le temps est considéré comme l’une des dimensions fondamentales et créatrices de l’action. On essaiera de comprendre l’action en soi et de l’expliquer. Les thèses présentées dans ce travail se basent sur le postulat suivant : la structure et la fonction de l’action ne peuvent être suffisamment comprises, si l’action n'est pas saisie et conçue à partir du rapport des conditions existant entre le temps et l’action. Ces thèses se limitent ainsi : l’avenir qui constitue la dimension temporelle centrale pour l’action et celui qui agit. Ce travail se divise en trois parties : l’existence de l’avenir, les critères de l’avenir et l’action et l’avenir.

  • Titre traduit

    Future : the time of action


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (206 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 189-206

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 05 : 25

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 8126
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.