La coordination entre l'ONU et les organisations régionales africaines dans la gestion de la paix

par Hassatou Baldé

Thèse de doctorat en Droit international

Sous la direction de Yves Daudet.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    La multiplication des conflits intra-étatiques sur le continent africain y a conduit les principales organisations : régionales, la CEDEAO, la CEEAC, la SAOC et l'IGAD à s'impliquer dans la gestion de la paix dans leurs régions respectives. L'engagement de ces organisations à vocation économique dans la résolution des problèmes de paix avait provoqué quelques questions et controverses juridiques quant à la portée du chapitre VIII de la Charte de l'ONU. L'intérêt que revêt ce chapitre s'explique par le fait que c'est l'ONU qui a la responsabilité principale du maintien de la paix dans le monde. Mais conformément au chapitre VIII de la Charte, l'Organisation mondiale ne s'oppose pas à ce que des accords ou organismes régionaux préviennent ou résolvent les différends à l'échelon régional. Cependant l'usage de la force demeure du ressort du Conseil de sécurité de l'ONU qui peut toutefois la déléguer mais à condition de la contrôler de manière stricte. Sur le continent africain, seule l'Organisation de l'Unité Africaine qui s'est désormais muée en Union africaine s'était vue expressément conférée la qualité d'accord ou organisme régional. Est-ce à dire que les autres organisations régionales, notamment celles citées ne rentrent pas dans cette définition ? L'agenda pour la paix du Secrétaire général de l'ONU a semblé clore le débat juridique sur le sens à donner au chapitre VIII de la Charte. II a opté pour une interprétation large des accords et organismes régionaux et aujourd'hui la légalité de l'intervention des organisations comme la CEDEAO, la SAOC, la CEEAC et l'IGAD n'est plus remise en cause. Le temps est plutôt au renforcement de la coordination entre l'ONU qui est très sollicitée pour résoudre les différents conflits dans toutes les régions du monde, et les organisations régionales africaines. Ce renforcement se traduit par l'aide que l'ONU apporte à ces organisations dans leur restructuration pour leur permettre de mieux appréhender les problèmes de paix et de sécurité sur le continent. Parallèlement à l'aide qu'elle leur apporte pour se doter des mécanismes de prévention, de gestion et de règlement des conflits, l'ONU incite les membres du Conseil de sécurité et d'autres Etats à former les forces prépositionnées de ces organisations et destinées à servir de force de maintien de la paix. L'ONU et les Organisations africaines collaborent également pour une meilleure application des règles du droit international, notamment dans le domaine du désarmement sur le continent africain.

  • Titre traduit

    ˜The œcoordination between the UNO and the African regional organisations in peace management


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (502 p., 211 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 473-502

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 05 : 4
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2005-181,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2005-181,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.