Stratégie et organisation des grandes entreprises industrielles françaises au début du vingt-et-unième siècle

par Jérôme Poret

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Guy Triolaire.

Soutenue en 2005

à Paris 1 .


  • Résumé

    Il y a une trentaine d'années, les travaux d'Alfred Chandler aux Etats-Unis, relayés pour l'Europe par ceux d'une équipe de Harvard, ont montré une nette tendance des groupes occidentaux à évoluer vers davantage de diversification en adoptant l'organisation multidivisionnelle découverte par Alfred Chandler. Toutefois, dans les années 1980 et 1990, les mouvements de recentrage, d'externalisation et l'émergence de nouvelles formes ont paru largement remettre en question ce modèle. En nous appuyant sur la thèse de Gareth Dyas, qui avait étudié l'évolution, entre 1950 et 1970, de la stratégie et de l'organisation des cent premières entreprises industrielles françaises de l'époque, nous avons cherché à prolonger son observation sur la période allant de 1970 à 2000. Ce travail, réalisé sur la base de l'étude de documents et d'une quinzaine d'entretiens, a permis de conclure que le mouvement de diversification des firmes, identifié par Gareth Dyas en 1972 pour la France, s'était bien prolongé jusqu'à nos jours, et que diversification et recentrage pouvaient parfaitement coexister. Il a par ailleurs confirmé que, globalement, l'organisation industrielle des finnes françaises était restée assez stable sur la période, et qu'il était donc difficile de trouver un support factuel à la thèse d'une désintégration verticale des firmes en ce qui concernait les principales entreprises industrielles françaises. Par ailleurs, il a montré que, tout en évoluant vers une forme plus flexible, l'organisation multidivisionnelle avait eu tendance à s'imposer de façon de plus en plus nette sur la période, tandis que la forme cellulaire, mise en avant par la littérature anglo-saxonne, était inobservable sur la population étudiée, et que la holding, dont l'utilisation répandue avait constitué une particularité européenne en 1970, était en passe de disparaître. Enfin, cette recherche a mis en évidence certaines formes hybrides, à la frontière entre la structure multidivisionnelle et l'organisation fonctionnelle, qui présentaient un caractère de nouveauté.

  • Titre traduit

    Strategy & organization of French large industrial firms at the beginning of twenty-first century


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (615, 392 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 599-615

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 05 : 39
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2005-166,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2005-166,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.