Approches génotypique et phénotypique de modèles murins de pathologies humaines

par Laetitia Magnol

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Yann Hérault.

Soutenue en 2005

à Orléans .


  • Résumé

    Par sa physiologie et son développement, le modèle murin constitue une avancée majeure pour l'étude de l'étiologie des pathologies humaines. Au cours de ce travail nous avons utilisé les deux grandes stratégies couramment employées afin d'étudier la fonction des gènes : l'approche de génétique inverse qui fait appel aux technologies d'ingénierie chromosomique pour modifier un ou plusieurs gènes et en observer les conséquences sur le phénotype et celle de la génétique classique basée sur l'observation de nouveaux phénotypes afin d'identifier le gène muté. Dans un premier temps, nous avons utilisé le système de recombinaison Cre/loxP pour générer de nouveaux modèles murins d'aneuploïdies d'une région du chromosome 17, homologue à la partie télomérique du chromosome 21 humain. Parallèlement, nous avons analysé les phénotypes de trois mutants allèliques du gène Kit issus d'un crible de mutagenèse chimique aléatoire par l'éthyl-nitoso-urée (ENU). Ces travaux confirment la complémentarité de ces deux stratégies pour la modélisation de pathologies humaines et pour contribuer à une meilleure compréhension fonctionnelle du génome.

  • Titre traduit

    Genotypic and phenotypic approaches of mouse models of human pathologies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (241 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-213. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2005-77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.