Evolution tectonique du Tianshan au Cénozoïque liée à la collision Inde-Asie : apports de la magnétostratigraphie et de la géochronologie isotopique U-Th/He

par Julien Charreau

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre et de l'atmosphère

Sous la direction de Yan Chen et de Stuart Gilder.

Soutenue en 2005

à Orléans .

  • Titre traduit

    Tectonic evolution of the Tianshan mountains during Cenozoic time in response to the India-Asia collision : from magnetostratigraphy and U-Th/He thermochronology analysis of neogene sediments


  • Résumé

    Afin de mieux contraindre l’évolution tectonique du Tianshan au Cénozoïque, nous avons réalisé trois études magnétostratigraphiques le long des coupes de la Kuitun et de la Jingou He située sur le piémont Nord et le long de celle de Yaha sur le piémont sud. Ainsi nous avons identifié respectivement 16, 22 et 18 chrons magnétiques que nous avons corrélés à l’échelle de référence donnant des âges compris entre, 3. 1 et 10. 5 Ma, 8. 5 Ma et 22 Ma et 5. 2 et 12. 6 Ma respectivement. Les vitesses de sédimentations déduites de ces corrélations montrent une accélération à ~11 Ma sur la coupe de Yaha et celle de la Jingou He qui présente également une accélération antérieure à ~15 Ma alors que les vitesses restent stables depuis ~10 Ma sur la coupe Kuitun. Nous avons également réalisé des études de la minéralogie magnétique et des mesures de l’ASM qui montrent des changements importants de la susceptibilité magnétique () et du paramètre de forme (T) à 21, 15 et 11 Ma sur les deux piémonts. A partir des changements de vitesses de sédimentation, contraint par ailleurs par ceux des paramètres magnétiques, nous pensons que la surrection du Tianshan a probablement débuté vers 15 Ma puis s’est accélérée à ~11 Ma. A partir de modèles structuraux des piémonts et des basins flexuraux, associés aux âges magnétostratigraphiques et à des datations U-Th/He de grains détritiques , nous déterminons également: (1) l’âge d’activation et les vitesses de déformation de certaines structures des piémonts, (2) les flux et vitesses sédimentaires et (3) l’évolution des taux d’érosion. Nous discutons et décrivons ainsi l’évolution cinétique et cinématique des piémonts et de la haute chaîne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 19-2005-71
  • Bibliothèque : Institut des sciences de la Terre d'Orléans.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 03-2620
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.