Approche écosystémique des pêches : de l'utilisation d'indicateurs à la simulation théorique ; vers un modèle couplé écologie/économie appliqué au Finistère

par Emmanuel Chassot

Thèse de doctorat en Halieutique

Sous la direction de Didier Gascuel.


  • Résumé

    La surexploitation de nombreux stocks de poissons à l'échelle mondiale et la dégradation des écosystèmes marins ont progressivement mis en évidence les limites de la gestion des pêches actuelle. L'approche écosystémique des pêches (AEP), préconisée en particulier par la FAO, appelle à modifier la perception de l'aménagement des pêcheries afin d'y intégrer des considérations écosystémiques. En améliorant notre compréhension de la dynamique des populations et des écosystèmes, et en quantifiant l'ensemble des impacts liés à la pêche, l'AEP a ainsi pour objectif de réconcilier l'exploitation durable des ressources et leur conservation. Le travail de thèse s'inscrit dans le cadre d'un ), projet européen (" PECHDEV " QLRT-2000-0227), visant à établir un lien entre l'état des écosystèmes, la dynamique des populations marines qui y sont exploitées, et les secteurs économiques de la région productrice. Le cas d'étude est le département du Finistère (France), caractérisé par un fort degré de dépendance à la pêche. 1. Le premier chapitre présente le contexte halieutique mondial au sein duquel a progressivement émergé l'AEP, ainsi que les objectifs et pipes conceptuels majeurs qui définissent les pré requis à sa mise en œuvre. Le chapitre introduit également les méthodes halieutiques courantes, et les approches indicateurs et de modélisation écosystémique qui constituent des outils essentiels au service de l'AEP. Le deuxième chapitre décrit la zone d'étude du Finistère. L'hétérogénéité de l'information disponible en terme d'évaluation pour les stocks commerciaux exploités, amène à proposer une méthodologie générique pour définir des modèles globaux de production, dans l'optique de leur couplage avec le modèle économique présenté dans le chapitre 5. Un modèle de simulation permet d'aborder les problèmes d'échelle liés au décalage entre la dimension terrestre de l'analyse économique et la dimension marine des ressources pêchées.


  • Résumé

    The overfishing of many fish stocks at the global scale associated with the degradation of marine ecosystems have progressively put into relief the limits of current fisheries managment. The ecosystems have progressively put into relief the limits of current fisheries management. The ecosystem approach to fischeries (EAF), particularly recommended by FAO, calls for modifying the perception of fisheries management in order to include ecosystem considerations. By improving our understanding of population and ecosystem dynamics, and by quantifying the effects of fishing, EAF thus aims to reconcile sustainable exploitation of fisheries resources and conservation. The PhD thesis is part of a European project (“PECHDEV” QLRT-2000-02277), aiming to define a link between the state of the ecosystem, the dynamics of marine exploited populations and the economic sectors of the production region. The case study is the department of Finistère (France) characterized by a high degree of dependence on fishing. The first chapter presents the state of world fisheries in which EAF has progressively emerged, as well as its main objectives and conceptual principles that define the prerequisite to its implementation. The chapter also deals with current methods used inf fisheries science, indicator approaches and ecosystem models all being major tools for an EAF. The second chapter describes the Finistère cas study. The heterogeneity of information available in terms of assessment for the stocks exploited leads to propose a generic methodology in order to define surplus production models, in the perspective of their coupling with the economic model presented in the fifth chapter. A simulation model allows to deal with scaling problems due to the lag between the terrestrial dimension of the economic analysis, and the marine dimension of the fished resources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (278 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 280-310 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H 63
  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Linné.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THESE 2005
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.