Description de la diversité de Dioscorea alata L. Du Vanouatou à l’aide de marqueurs agro-morphologiques et moléculaires (AFLP) : Relations avec les autres espèces de la section Enanthiophyllum

par Roger Malapa

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Jean-Louis Noyer.


  • Résumé

    Ce travail de thèse, effectué en partie à Montpellier et au Vanouatou, a été réalisé en vue de décrire la diversité des cultivars d’igname de Dioscorea alata L. , et leur relation avec l’espèce D. Nummularia Lam. Le matériel végétal étudié était issu en grande partie de la collection nationale du Vanouatou et a été complété avec du matériel issu de prospection en ce qui concerne D. Nummularia. Des accessions élites de D. Alata provenant de Mélanésie et d’Asie ont également été utilisées dans le cadre d’une étude comparative. Sur le plan ethnobotanique, les savoirs traditionnels montrent qu’il existe plusieurs cultivars de D. Alata et de D. Nummularia. Ils sont utilisés soit pour la consommation courante, soit pour acquérir du prestige. L’évaluation de la diversité de D. Alata à l’aide de 26 descripteurs agromorphologiques saisis sur 331 accessions de D. Alata confirme l’existence d’une importante variabilité phénotypique. L’étude des niveaux de ploïdie révèlent que cette diversité a également une base cytologique avec l’existence des séries 2n = 4x, 6x, 8x pour D. Alata et 2n = 6x, 8x, 10 à 12x pour D. Nummularia. Elle indique que les cultivars de prestige sont essentiellement des hexaploïdes et des octoploïdes. Cette diversité est également vérifiée au niveau moléculaire par les AFLP qui révèlent que D. Nummularia est un taxon hétérogène. Il inclurait quatre espèces distinctes dont D. Transversa Br. Il montre également que D. Alata et D. Nummularia sont des espèces distantes mais possédant un fond génétique commun. Les résultats obtenus sont discutés en relation avec les perspectives visant l’amélioration des cultivars de D. Alata.


  • Résumé

    This thesis, which’s goal is to describe the diversity of cultivated yam (Dioscorea alata L. ) cultivars and their relation with D. Nummularia Lam. , was conducted between Montpellier (France) and Vanuatu. The plant material that was studied came from the Vanuatu National Collection, and, in the case of D. Nummularia, was completed by material stemming from prospections. Elite accessions of D. Alata originating from Melanesia and Asia were also used in this comparative study. Traditional knowledge shows that D. Alata and D. Nummularia comprise a number of cultivars. These are used for consumption, as well as to acquire prestige. The evaluation of the diversity of 331 accessions of D. Alata using 26 agromorphological descriptors confirms the great phenotypical diversity of this species. The study of ploidy level reveals that this diversity also posses a cytological basis, with ploidy levels ranging from 2n = 4x, 6x and 8x for D. Alata, and 2n = 6x, 8x, 10 to 12x for D. Nummularia. Ceremonial cultivars are essentially hexa- and octaploids. The diversity was also studied at the molecular level using AFLPs. D. Nummularia appears to be heterogeneous taxon, which could include four distinct species, although sharing a common genetic background. The results of this study are discussed within the perspective of the genetic improvement of cultivated yam, D. Alata.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 247 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.203-210. Lexique. Annexes.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C 78
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.