Système de rémunération et amélioration de la qualité du coton au Bénin

par Borgui Yerima

Thèse de doctorat en Économie et gestion

Sous la direction de Jean-Louis Rastoin.

  • Titre traduit

    Remuneration systeme and cotton quality improvment in Benin


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Au moment où les débats sur les distorsions des prix dans le marché mondial du coton opposent les pays producteurs pauvres et riches, les premiers accusant les seconds de ne pas respecter les règles du jeu fixées au sein de l'Organisation Mondiale du Commerce, cette thèse présente les défaillances internes du Système de Rémunération du coton-graine (SR) au Bénin. Ce système intègre sept dispositifs: le contrat de production les modes d'évaluation et de classement de la qualité du coton la règle de calcul du prix du coton-graine les modalités des paiements des producteurs et des transporteurs le crédit intrant et la caution solidaire les transferts liés aux délégations des tâches et la péréquation des prix. Le SR, analysé en tant qu'instrument inefficace au regard de l'amélioration de la qualité à l'exportation du coton-fibre, à partir d'une démarche ayant consisté à identifier ses défaillances et à estimer les gains et pertes des acteurs est cependant accepté par ces derniers. Mais les grands gagnants du système sont les égreneurs et les producteurs de coton-graine de basse qualité. La théorie générale des marchés avec asymétrie d'information, ainsi que les notions de rente et recherche de rente, de collusion, de transactions collusives, de rareté et de coût de mesure ont été mobilisées pour expliquer l'utilisation du système par les acteurs. Aussi, l'analyse combine-t-elle les caractérisations et qualifications du coton aux rapports de pouvoir des acteurs, montrant de la sorte, la dimension politique du SR. Cinq principaux enseignements sont dégagés: i) les imperfections de la relation d'agence à structure imbriquée avec délégations des tâches ii) la création et le partage de rente de collusion entre un agent et son superviseur aux dépens du principal, lorsque ce dernier n'est pas en mesure de vérifier parfaitement le travail du second iii) l'inefficacité de l'évaluation de la qualité du coton-graine liée à l'inadéquation des moyens et méthodes de mesure utilisés iv) l'utilisation des défaillances du SR par les agents économiques pour augmenter leurs profits personnels à travers des transactions collusives et des captures décentralisées de quatre types de rentes: rente de qualité, de collusion, de position et de rareté dans l'ignorance de leurs pertes v) la prévalence entre les acteurs, de l'asymétrie d'information sur la qualité à l'exportation, malgré qu'il existe une interprofession. Ainsi, à l'instar des décideurs politiques intéressés par la maximisation de leur vote, les agents économiques peuvent utiliser des instruments inefficaces autant qu'ils en tirent des rentes et ne connaissent pas parfaitement les pertes qu'ils subissent. C'est la principale contribution théorique de cette thèse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 348p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 301 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.