Caractérisation du comportement des cellules NK in vivo

par Béatrice Breart

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Véronique Braud.

Soutenue en 2005

à Nice .


  • Résumé

    Les cellules " natural killer " (nk) sont des acteurs majeurs de l'immunite innee. Toutefois, encore peu de donnees nous permettent de comprendre leur role au sein du systeme immunitaire et notamment leurs mecanismes d'action et les partenaires cellulaires avec lesquels elles interagissent. Au cours de cette these nous avons etudie le comportement des cellules nk in vivo au cours de l'infection par le parasite intracellulaire leishmania major. Dans un premier temps, nous avons montre que les cellules nk sont, en premier lieu, recrutees dans le ganglion drainant ou elles sont activees et produisent de l'interferon-g (ifn-g), par un mecanisme impliquant les cellules cd4+, pour etre ensuite detectees au site de lesion trois jours apres infection. Nous avons aussi montré que les cellules nk, de faible mobilité, sont situees a l'endroit cle d'initiation de la reponse adaptative, au contact des dc, avec lesquelles elles interagissent, et des lymphocytes t, ce qui suggere qu'elles ont un role actif dans le controle des reponses immunitaires. Enfin, nous avons mis en evidence une nouvelle population de cellules exprimant a la fois le marqueur classique des dc, cd11c, et le marqueur des cellules nk, cd49b. Cette population constitue en fait une sous-population de cellules nk qui, par leur recrutement et leur activite, se comporte comme les cellules nk cd11c- au cours de l'infection par l. Major. Pris dans leur ensemble, nos resultats identifient pour la premiere fois une interaction in vivo entre les cellules nk et les dc, et constituent un prerequis necessaire a la poursuite des etudes sur ces cellules in vivo.

  • Titre traduit

    NK cells behavior in the modele of mice infection with Leishmania major


  • Résumé

    Natural killer (nk) cells are major actor of innate immunity, however their role in the immune system as their mechanism of activation and their cellular interactions are still poorly understood. During this ph. D, we have studied the nk cell behavior in course of the intracellular parasite leishmania major infection. Primary we have shown that, after parasite inoculation, nk cells are first recruited in the draining lymph node where they are activated and produce ifn-g, by a mechanism involving cd4+ cells, and are then detected in the lesion site three days after infection. We have also schown that nk cells, low motile cells, are localized in a strategic area of the lymph node, where the initiation of adaptativ immune response takes place, in close contact and in interaction with dc and t lymphocytes. These data suggest that nk cells have an activ role in the control of immune response. Finally we caracterize a new cell population which express classical marker of dc, cd11c and the nk cell marker, cd49b. This population is in fact a sub-population of nk cells which, in term of recruitment and activity, behave as nk cd11c-nk cells in course of l. Majors infection. In conclusion, our results identify, for the first time, an interaction in vivo between nk cell and dc and constitute a necessary prelude of further nk cell study in vivo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 94-116. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05NICE4042
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 05NICE4042bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.