Les migrant(e)s dans les emplois domestiques en France et en Italie : construction sociale de la relation de service au croisement des rapports sociaux de sexe, de race et de classe

par Francesca Scrinzi

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jocelyne Streiff-Fénart et de Alessandro Dal Lago.

Soutenue en 2005

à Nice .


  • Résumé

    Les migrant(e)s dans le service domestique en France et en Italie : construction sociale de la relation de service au croisement des rapports sociaux de sexe, de race et de classe. Cette thèse, basée sur une enquête ethnographique, s'attache à dégager les articulations des rapports sociaux de sexe, race et classe dans l'organisation et la construction sociale des rapports de travail dans le service domestique en France et en Italie. La race y est entendue comme le produit d'un travail de sélection e naturalisation de traits physiques et culturels divers dans le cadre de rapports de pouvoir historiquement situés. Les notions de " différence sexuelle " et de " différence culturelle " sont envisagées comme des catégories essentialisées, qui sont mobilisées de manière entrecroisée par les divers acteurs sociaux dans les rapports de travail, et également comme des clivages autour desquels se produisent des discriminations mais aussi des résistances.


  • Résumé

    Migrant women and men in the domestic service sector in France and Italy. The social construction of the service relation at the intersection of gender, <race> and class. In recent years, throughout the European Union there has been an increase in demand for domestic services. This demand is fulfilled by migrant undocumented women working in the informal sector. This doctoral thesis, based on ethnographic data, explore the interplay of gender, “race” and class in the material organisation and discursive construction of work relations in the domestic service sector in France and Italy. On the one hand, ideas of “cultural difference” and “femininity” are embedded and negotiated in daily recruitment and training practises. On the other hand, in theirs interactions with recruiters, trainers and employers, migrant women challenge these racialising representations and manipulate them in order to obtain

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Pétra à Paris

Genre, migrations et emplois domestiques en France et en Italie : construction de la non-qualification et de l'altérité ethnique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (465 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.429-459

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005NICE2002
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005NICE2002

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MF 2337
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par Pétra à Paris

Informations

  • Sous le titre : Genre, migrations et emplois domestiques en France et en Italie : construction de la non-qualification et de l'altérité ethnique
  • Dans la collection : IntersectionS , 2268-0810
  • Détails : 1 vol. (212 p.)
  • ISBN : 978-2-84743-081-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [193]-210. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.