Traduisibilité et stratégies de traduction des termes spécialisés

par Khédija Ben Mahmoud Nakbi

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Claude Sionis.

Soutenue en 2005

à Nantes .


  • Résumé

    Le but de la présente recherche sur la notion de traduisibilité est d'examiner les variations et évolutions des stratégies et tactiques de traduction des termes nouveaux entre l'anglais et le français dans différents domaines de spécialité, dans la période 1970 et 2002. Différentes approches théoriques de la traduction et de la dynamique de l'acte traductif sont envisagées avant d'aboutir à un modèle original de la traduisibilité, appliqué aux domaines et aux langues de spécialité. Ce modèle comprend deux dimensions fondamentales : traductivité et adaptativité, et génère les principales stratégies de traduction, allant de l'emprunt direct à l'innovation, dont celle dite de "coping". L'étude porte sur un corpus de plusieurs centaines de termes, extraits majoritairement du Répertoire Terminologique 2000, tous issus de l'anglais de spécialité, et appartenant à trois domaines spécialisés: Économie et Finances; Informatique, Internet et Télécommunications; et Sciences et Techniques Spatiales, et Télédétection Aérospatiale. Les résultats de nombreuses analyses statistiques soulignent une différenciation assez sensible des procédés de construction lexicale en fonction des stratégies de traduction, emprunts, calques et créations, ainsi qu'une variabilité, souvent fort significative, des procédés et des stratégies, aussi bien selon les domaines de spécialité que selon les périodes de création. D'autre part l'étude permet d'identifier une prédominance systématique, très nette, des stratégies de calque, essentiellement traductives, aux dépens à la fois de l'emprunt direct et de l'innovation.

  • Titre traduit

    Translatability and translating strategies of specialized terms abstract


  • Résumé

    The purpose of the present research on the notion of translatability is to examine the variations and evolutions of the strategies and techniques for translating new terms between English and French in various domains of specialty, for the period 1970-2002. Various theoretical approaches of translation and the dynamics of the translating act are considered before defining an original model of translatability applied to specialized domains and languages. The model, which includes two fundamental dimensions: translativity and adaptativity, generates the main translation strategies ranging from direct loan to innovation, among which "coping". The study bears upon a corpus of several hundred terms, extracted mainly from the Répertoire Terminologique - year 2000, all stemming from English for specific purposes, and belonging to three specialized domains: Economy and Finance; Computer Science, Internet and telecommunications; Space Science and Technology, and Aerospace Remote Sensing. The results of numerous statistical analyses highlight a very clear differentiation of the word formation processes according to the translation strategies, loans, calques and coinages, as well as an often very significant variability of the processes and strategies, both in the specialized domains and the periods of coinage. The study also identifies a systematic, very clear preference for essentially translative calque strategies at the expense of both direct loans and innovations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (458 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 292-314

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.