La notion de transnationalisme au travers de la vie et de l'oeuvre de Franz Stock 1904-1948 : de Marc Sangnier à Franz Stock, histoire d'un héritage spirituel (1926-1948)

par Anne-Valérie Etendard

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Marcel Launay.

Soutenue en 2005

à Nantes .


  • Résumé

    Les pacifistes Français et Allemands, partisans de la lutte en faveur de la paix et de l'arbitrage international, peuvent être considérés comme les pionniers de l'entente Franco – Allemande. Ils ont tenté de trouver un juste équilibre entre la défense des intérêts nationaux et la préservation de la paix, qui supposait une relation Franco – Allemande harmonieuse. Au lendemain de la première guerre mondiale, en dépit des divergences de contexte socio – politique entre la France et l'Allemagne dont ils restent tributaires, les pacifistes français reprenant l'héritage d'une longue tradition, tendent la main à leurs homologues Allemands pour tenter de parvenir à un accord sur les questions brûlantes qui se présentent. Après des débuts difficiles, les mouvements pacifistes parviennent, à établir des comités d'entente Franco – Allemands et malgré les faiblesses et les ambiguïtés de part et d'autre, à se prévaloir d'un certain succès auprès des gouvernements et des populations, renouant des contacts et organisant des rencontres. A partir de 1927, après des tentatives de dernière heure, on assiste à la fin d'un espoir avec le crépuscule des grands mouvements pour la paix. Durant la Seconde Guerre mondiale des hommes remarquables luttent pourtant dans la tourmente en gardant, tant en Allemagne qu'en France, leur désir de continuer le combat de la paix. Après 1945, ils garderont intact leur idéal.

  • Titre traduit

    Transnalisation notion through the life and the work of Franz Stock 1904-1948 : from Marc Sangnier to Franz Stock, story of an heritage


  • Résumé

    The French and German pacifists who were fighting for peace and who were favor of international arbitration could be considered as pionneers of the Franco – German friendships. They tried to find a fair balance between the defence of national interest and the preservation of peace which meant having a successful Franco – German relationship. At the end of World War I, even if France and Germany had some difficulties to reach agreements on various socialogical and political issues (their friendship may depend on) the French pacifit s kept on trying to find solutions to some burning issues they had to solve. At the beginning and from 1924 it was difficult to create Franco – German friendship committees. Inspite of the difficulties they met on both sides, they succeded in reuniting both for governments and populations creating links between the 2 countries. From 1927 after last minute attempts there was finally too little hope for peace to be maintained. During the Second World War however, some great men fought for peace in Germany as well as in France and kept on fighting for their ideal!

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (353 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 319-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05 NANT 3019
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.