Les cargaisons de traite nantaises au XVIIIe siècle : une contribution à l'étude de la traite négrière française

par Aka Kouamé

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Christian Hermann.

Soutenue en 2005

à Nantes .


  • Résumé

    On connaît bien le flux de transfert de main d'oeuvre africaine à travers l'Océan Atlantique, les conditions de vie des esclaves et leurtaux de mortalité à bord des navires négriers. On sait bien peu de choses des cargaisons qui, au départ de l'Europe, permettaient l'achat des esclaves. A partir du premier port de traite français, la thèse éclaire la provenance, les flux quantitatifs, l'impact sur la vie écoomique et sociale africaine des indiennes, armes, alcools et tabac échangés contre des hommes. Elle éclaire aussi les contradictions et l'obolescence au XVIIIe siècle, d'un mercantilisme et d'un exclusif colonial condamnés par la rationalité économique. L'auteur contredit la fameuse thèse de "léchange inégal". Les acquéreurs africains de denrées européennes étaient des consommateurs exigeants et avisés, parfaitement capables d'imposer un échange équitable.

  • Titre traduit

    Nantes's slaves trade goods in XVIIIth century


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (712 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 224-254

Où se trouve cette thèse ?