Etude de l'influence des humeurs positives et négatives sur l'organisation des connaissances en mémoire sémantique

par Anne-Laure Gilet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yves Corson.

Soutenue en 2005

à Nantes .


  • Résumé

    La littérature offre une grande variété de propositions théoriques tentant de rendre compte de l'influence des états émotionnels sur la mémoire. Ainsi, certains modèles supposent que l'humeur, quelle que soit sa nature, provoque des dysfonctionnements mnésiques tandis que d'autres envisagent un effet qualitatif de l'humeur sur la mise en œuvre de processus de traitement bien distincts. L'objectif de ce travail est donc d'éprouver les prédictions des différents modèles explicatifs des effets des variations émotionnelles sur la mémoire sémantique. Il s'agit ici de tester les effets différentiels des humeurs positives et négatives sur l'organisation des connaissances en mémoire sémantique au travers de quatre expériences permettant de dissocier les influences stratégiques et automatiques. D'une manière générale, les résultats confirment l'existence d'un effet qualitatif de l'humeur sur l'organisation des concepts en mémoire et la mise en œuvre de stratégies de traitement particulières.

  • Titre traduit

    Study of the influence of positive and negative moods on the organization of knowledge in semantic memory


  • Résumé

    The literature offers a large variety of theoretical proposals trying to account for the influence of the emotional states on the memory. Thus, certain models suppose that mood, whatever its nature, causes memory dysfunctions while others consider a qualitative effect of mood on the rising of quite distinct processing. The aim of this work is thus to test the predictions of the various explanatory models of the effects of the emotional variations on the semantic memory. It is a question here of testing the differential effects of positive and negative moods on the organization of knowledge in semantic memory through four experiments making it possible to dissociate the strategic and automatic influences. Generally, the results confirm the existence of a qualitative effect of mood on the organization of the concepts in memory and the use of particular strategies of processing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 161-180

Où se trouve cette thèse ?