La syntaxe comparée du breton

par Mélanie Jouitteau

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Hamida Demirdache.

Soutenue en 2005

à Nantes .

  • Titre traduit

    ˜The œcomparative syntax of breton


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre de la grammaire générative, le Principe de Projection Etendue (EPP) rend compte de l'obligatoire insertion des explétifs (il, it, there. . . ). Je formule ce Principe comme un trait [CAT-], ce qui étend l'inventaire des explétifs à tout élément préverbal ayant un trait catégoriel interprétable. Sous cette hypothèse, l'EPP est universel et il n'y a pas de langues ‘strictement VSO'. Les langues à verbe initial sont dérivées par mouvement de VP évacué ou bien ont une insertion d'explétif (type X(P)-VSO). Je montre comment l'EPP prédit exactement les ordres de mots en breton, langue emblématique du type X(P)-VSO représenté par les langues celtiques et sémitiques. Je propose une analyse détaillée du breton. L'objet reçoit son Cas dans une configuration d'état construit caractéristique du système nominal (pas d'accusatif). L'hypothèse rend compte de l'effet de complémentarité dans le système d'accord, ainsi que l'accord riche obligatoire sur le seul verbe ‘kaout' (avoir).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (609 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 571-598

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05 NANT 3008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.