Développement de la RMN quantitative du carbone 13 en abondance naturelle

par Eve Tenailleau

Thèse de doctorat en Chimie analytique

Sous la direction de Serge Akoka.

Soutenue en 2005

à l'Université de Nantes .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’objectif est la mise au point des conditions expérimentales de RMN‑13C quantitative avec une précision de 1 ‰ et un temps d’expérience minimal. Deux molécules modèles, l’acide acétique et l’éthanol bi-substituées en 13C à 99%, ont été utilisées afin d’analyser l’influence des conditions de découplage. Les impulsions composites ne permettent pas une quantification avec la précision visée. Seules les impulsions adiabatiques après optimisation ont des performances suffisantes. L’impact des couplages homonucléaires 1H a été mis en évidence. Enfin, des échantillons de vanillines et d’éthanol ont été analysés avec un découplage optimisé. Les abondances isotopiques des échantillons ont été calculées et comparées à la littérature. Une étude préliminaire sur l’utilisation de la méthode ERETIC™ pour la RMN-13C quantitative est présentée. Ainsi, la RMN‑13C quantitative en abondance naturelle apparaît comme une méthode efficace pour la détermination des rapports isotopiques spécifiques 13C/12C.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 117-123. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2005 NANT 2016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.