La gouvernance des entreprises financées par Capital Investissement : une analyse sociocognitive de la relation capital investisseur - dirigeant

par Anne Stévenot

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Géraldine Schmidt.

Soutenue en 2005

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Dans une perspective cognitive de la gouvernance, cette recherche a pour objectif d'étudier la dimension productive de la collaboration entre Capital Investisseur (CI) et dirigeant. En réalisant l'analyse sociocognitive du groupe décisionnel considéré, il s'agit de comprendre les enjeux, en termes de création et d'échange de ressources cognitives, des interactions entre Capital Investisseur(s) et dirigeant, en contexte d'action, au travers des mécanismes de consensus et de conflit. La partie empirique de la recherche consiste en une analyse qualitative longitudinale de onze cas d'entreprises financées par Capital Investissement. Il apparaît que la collaboration productive entre CI et dirigeant est faible. On observe plusieurs limites à l'échange et à la création de ressources cognitives. En outre, les ressources cognitives apportées par les investisseurs sont insuffisamment exploitées par les dirigeants. La complexité sociocognitive du groupe CI-dirigeant est d'une manière générale élevée ; la force du consensus l'est d'autant moins. Si l'on observe une certaine convergence des représentations au sein du groupe décisionnel, suivant des logiques informatives et normatives, comme l'envisagent le néo-institutionnalisme sociologique et la théorie des conventions, elle est néanmoins limitée. Les conflits entre investisseurs et dirigeants portent principalement sur les objectifs et les moyens de la stratégie à mener ainsi que sur les territoires de pouvoir. On observe un état de réactance psychologique chez le dirigeant et des opportunités d'enracinement lui permettant d'élargir son espace discrétionnaire. Peu de mécanismes de gouvernance sont efficaces pour réguler ces conflits. Toutefois, les dimensions sociales et psychologiques de la confiance, en particulier l'existence d'une confiance identitaire et le respect de la justice procédurale et interactionnelle, favorisent la collaboration productive et la régulation des conflits. Les résultats de l'étude dépendent du profil de l'investisseur et mettent en évidence des caractéristiques culturelles françaises. Le système de gouvernance particulier que représente la syndication est également étudié. En permettant ainsi une meilleure compréhension des processus sociocognitifs à l'œuvre dans la relation CI-dirigeant, cette recherche réalise un apport théorique. Dans la mesure où la plupart des travaux sur la question sont quantitatifs, son apport est aussi méthodologique. De plus, des recommandations opérationnelles ont pu être formulées.

  • Titre traduit

    The governance of firms financed by Venture Capital : a socio-cognitive analysis of the relationship between Venture Capitalists and managers


  • Résumé

    According to a cognitive approach of the governance, the purpose of this research is to study the productive collaboration between Venture Capitalists (VCs) and managers. Resorting to a socio-cognitive analysis, the author tries to understand the implications of the interactions between those on a cognitive resource through consensus and conflict processes, in the context of actions. Empirical data is collected through a longitudinal qualitative study of eleven cases of firms financed by Venture Capital. It shows that the productive collaboration is weak. There are several limits of creation and exchange of cognitive resource and managers don't resort enough to investors' cognitive capacities. In keeping with sociological new insitutionalism and social of convention, we notice a convergence of investors and managers representations due to informative and normative reasons. The socio-cognitive complexity of the group remains however high, so that the level of consensus is low. The conflicts are mainly about the targets, the means of the strategy and the division of powers. The psychological reactannce theory and the entrenchment theory help to analyse managers' emotional reactions and behaviours. Traditional governance mechanisms are not very efficient to regulate conflicts. Yet social and psychological dimensions of confidence, particularly trust based on similitaries and the respect for procedural and interactional justice during the investment relationship, favour productive collaboration and the regulation of conflicts. These results depend on the profile of investors and show French cultural specificities. Syndication is also studied as a particular mechanism of governance. First, helping to understand the socio-cognitive processes in the relationship between VCs and managers, the contribution of this research is theorical. Second, the contribution is methodological because studies of the relationship between VCs and managers are mostly quantitative. In addition, operational recommendations are made.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 587 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 511-528

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire de Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH1/2005STE2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.