Contribution à la connaissance du phénomène coaching en entreprise : étude exploratoire des représentations au travers des discours des praticiens

par Sybil Persson

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Mohamed Bayad.

Soutenue en 2005

à Nancy 2 , en partenariat avec Institut d'administration des entreprises (Nancy) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La recherche, d'essence qualitative, propose une démarche générale empirico-inductive dans le souci d'apporter une première pierre à la connaissance du phénomène coaching en entreprise, en tant qu'accompagnement des managers au service d'objectifs professionnels. Deux temps principaux rythment la démarche. Une approche phénoménologique est d'abord opérée dans le monde des praticiens, principalement au travers des pratiques identifiées et des discours en vigueur. Le brassage d'un grand nombre d'informations relativement hétérogènes aboutit à la mise en relief des modes de structuration de l'activité, voire de la profession coaching en France, sans pouvoir ignorer une influence anglo-saxonne. Une étude de la littérature coaching est ensuite opérée, sous l'égide d'une perspective médiologique, au travers d'une analyse morphologique et bibliométrique de 44 ouvrages produits dans l'espace francophone sur la période 1992-2003. Cette étude permet d'identifier la dimension pédagogique et opératoire de la littérature qui promeut la praxis coaching, ainsi que sept grandes familles de références qui empruntent à divers champs de connaissances (vie en entreprise, sport, management des hommes, communication, développement personnel, mais aussi philosophie, spiritualité, histoire, littérature). L'ensemble invite à la mobilisation d'un arsenal théorique pluridisciplinaire en sciences sociales, dans le cadre d'une approche anthropologique du management des ressources humaines. Cette mobilisation se traduit, in fine, dans une approche configurationnelle de l'objet de recherche. Le coaching apparaît alors comme un instrument gestionnaire qualitatif complexe qui nécessite une lecture doublement dialogique entre dimension individuelle et collective d'une part, et entre action et réflexion d'autre part. Les tensions observées situent la contribution de la démarche coaching, dans une perspective existentielle, au service de l'action, au travers de la dynamique du lien entre la personne et l'entreprise d'une part et de la production de sens dans l'activité professionnelle d'autre part. Lien et sens se conjuguent alors pour constituer les leviers d'action d'une démarche au service du projet entrepreneurial qui questionne la main visible du gestionnaire.

  • Titre traduit

    Acontribution to the understanding of coaching as a business phenomenon : exploratory study of the manifestations of coaching as seen through the various discourses of its practitioners


  • Résumé

    The present research, qualitative in nature, employs a general empirico-inductive approach to lay the groundwork for studying the phenomenon of coaching specifically in the business setting, all in terms of its role in supporting managers as they pursue their professional objectives. Two principal threads guide this approach. A phenomenological approach is first applied to the world of the practitioner, primarily in identifying practices and examining discourses. The resultant amount of varied information directly highlights the modes of structuring the current activity within the coaching profession in France (not ignoring the influences from the English-speaking world). Making use of a mediological perspective, the focus is subsequently directed towards the coaching literature itself, in the form of a morphological and bibliometrical analysis of 44 works authored within the French-speaking world, dating from 1992 to 2003. This method frames the pedagogical and operational dimensions of the literature promoting the practice of coaching as well as captures the seven overarching referent knowledge groups on which coaching draws: Business life, sport, human resources, communications, personal development, and in addition philosophy, spirituality, history, and literature. Taken together, these fields promote the deployment of a multidisciplinary arsenal of social-science theories, within the framework of an anthropological consideration of the field of human resource management. This theoretical arsenal translates into a configurational approach to the subject of coaching. Coaching thus appears to be a complex qualitative management tool, necessitating a double dialogical analysis: On the one hand entailing a dialogue between the individual and the collective, and on the other entailing a dialogue between action and reflection. The observed tensions between these dualities place the coaching process in an existential light, one promoting action, directly through the relational dynamic between the individual and the organisation on one side, and the creation of meaning in the professional sphere on the other side. Relationship and meaning combine to form a process mechanism that serves entrepreneurial action, ultimately questioning the visible hand of the manager.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 570 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 497-549

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Médiathèque Campus Artem.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH1/2005GEH3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.