Le Roman de moeurs dans la seconde moitié du XIXe siècle en Europe (1869-1906) : essai de définition d'un genre problématique (Alphonse Daudet, Theodor Fontane, Armando Palacio Valdés et Anthony Trollope)

par Gabrielle Melison-Hirchwald

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Marie-France Rouart.

Soutenue en 2005

à Nancy 2 .


  • Résumé

    L'expression "roman de moeurs" apparaît, a priori, comme une appellation floue et datée. La présente recherche porte sur l'essai d'une définition générique. A partir d'un corpus de sept romans européens de la seconde moitié du XIXe siècle (Trollope, Daudet, Fontane et Palacio Valdés), il s'agit de situer le roman de moeurs par rapport à son appréhension du réel dans une perspective historique, sociologique et structurelle. D'un point de vue idéologique, il nous offre la peinture d'un univers apparemment familier. Roman historique du temps présent, il n'est en fait que partiellement réaliste. Impressionniste, le chroniqueur des moeurs s'inspire du moraliste du siècle précédent. Il actualise les types de personnages en les intégrant à des scènes de genre, tableaux typiques d'une vaste comédie sociale. Le parti pris affiché montre un certain didactisme mais sans atteindre le dogmatisme du roman à thèse. Le réalisme humain et la représentation de la bonne société éloignent le roman de moeurs du roman naturaliste. Enfin, s'est posée la question d'une décontextualisation possible de la notion qui l'érigerait en genre. Autrement dit, existe-t-il un roman de moeurs universel ? A travers cette esthétique du compromis, la réponse semble en partie affirmative.

  • Titre traduit

    ˜The œnovel of manners in the second half of the XIXth century in Europe (1869-1906) : A problematic definition as a genre (Alphonse Daudet, Theodor Fontane, Armando Palacio Valdés and Anthony Trollope)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The expression "novel of manners" seems, a priori, vague and dated. The purpose of this present research is to define the novel of manners as a form of literary genre. Using a corpus of seven european novels from the second half of the nineteenth century (Trollope, Daudet, Fontane and Palacio Valdés) as a starting point, this thesis situates the novel of manners, with regard to its apprehension of reality, into historical, sociological, and structuralist contexts. From an ideological point of view, the novel of manners offers us a picture of a seemingly familiar world. A historical chronicle of contemporary times, it is a genre that is only partially realist. Impressionistic in his style the novelist recounts the manners inspired by the morals of the eighteenth century. He reinvigorates literary tropes and integrates them into scenes of genre, creating typical tableaux of the social comedy. The premise displays a certain didacticism but it does not rise to the level of the dogmatism of the roman à thèse. The genre's representation of proper society distances the novel of manners from the naturalist novel. In the end, the question presented is of the possible decontextualization of the very essence that elevates the novel of manners to the status of a genre. In other words, can we speak of the novel of manners as an enduring genre ? Upon an analysis of this aesthetic of compromise, the thesis concludes that the response is in part affirmative.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (587 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 532-575. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 005/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.